FORUM FRONTIGNAN site officiel des citoyens

Forum Frontignan - Site officiel des citoyens


INFOS
VILLE

INFOS PRATIQUES

TOURISME

ECOCITOYENNETE
ANNUAIRE ASSOCIATIONS



Derniers sujets
» La Police a passionné le 74è Musc'art
Aujourd'hui à 21:28 par P.Aime

» La Team Mum, sur tous les fronts pour Noël
Aujourd'hui à 20:37 par P.Aime

» Que vive la Coop singulière à Sète!
Mer 12 Déc 2018 - 19:50 par P.Aime

» Concert pour l'AMMI dimanche (Aire)
Mer 12 Déc 2018 - 13:48 par P.Aime

» Concert de la Chorala dau Païs vendredi
Mer 12 Déc 2018 - 13:28 par P.Aime

» Les coquelicots fleurissent à Frontignan
Lun 10 Déc 2018 - 14:16 par P.Aime

» Quand l'ALASMIF parle diabète sur le marché
Mar 4 Déc 2018 - 14:24 par frontignanais

» Joli coquelicot nouveau!
Ven 30 Nov 2018 - 13:52 par P.Aime

» JOURNEE MONDIALE DU DIABÈTE 2018
Mer 28 Nov 2018 - 2:24 par frontignanais


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

de la cupidité du monde

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 de la cupidité du monde le Sam 15 Mar 2008 - 23:10

jj

avatar
Membre expérimenté
Membre expérimenté
http://contreinfo.info/article.php3?id_article=1830

Voir le profil de l'utilisateur

2 Re: de la cupidité du monde le Sam 15 Mar 2008 - 23:36

Geo-stragédie


Membre actif
Membre actif
L



Dernière édition par Geo-stragédie le Dim 6 Avr 2008 - 0:03, édité 1 fois

Voir le profil de l'utilisateur

3 Re: de la cupidité du monde le Sam 15 Mar 2008 - 23:47

Geo-stragédie


Membre actif
Membre actif
J



Dernière édition par Geo-stragédie le Dim 6 Avr 2008 - 0:02, édité 1 fois

Voir le profil de l'utilisateur

4 Re: de la cupidité du monde le Dim 16 Mar 2008 - 8:23

jj

avatar
Membre expérimenté
Membre expérimenté
de la cupidité du monde, suite, ou comment y faire face:


http://mpe02.free.fr/Manifeste-pour-economie-humaine.pdf

Voir le profil de l'utilisateur

5 Re: de la cupidité du monde le Dim 16 Mar 2008 - 8:35

jj

avatar
Membre expérimenté
Membre expérimenté
Lire également de Jacques Généreux: "La dissociété", Editions du Seuil, colection Essais, nouvelle édition 2008, 11 euros.

Ainsi que, malgré son titre raccoleur, de Pierre Larrouturou:"Le livre noir du libéralisme", Editions du Rocher, 2007, 18 euros; avec une préface de Michel Rocard.

Voir le profil de l'utilisateur

6 Re: de la cupidité du monde le Dim 16 Mar 2008 - 8:41

jj

avatar
Membre expérimenté
Membre expérimenté
En attendant le Grand Soir encore faudrait-il vivre ce Matin!

Voir le profil de l'utilisateur

7 Re: de la cupidité du monde le Lun 17 Mar 2008 - 1:55

peter-roule


Membre actif
Membre actif
Merci jj pour l'info, et que demain soit plus humain !!!!

Voir le profil de l'utilisateur

8 Re: de la cupidité du monde le Mar 18 Mar 2008 - 21:23

Arteddu

avatar
Membre éclairé
Membre éclairé
Bonsoir à vous , curieux des yeux....
un livre des plus précieux , alors ! Je dirais, Bernard comme Marie de Koltès. " La nuit juste avant les fôrets "

Allez! J'y retourne afro

« Tu
tournais le coin de la rue lorsque je t'ai vu, il pleut, cela ne
met pas à son avantage quand il pleut sur les cheveux et les
fringues, mais quand même j'ai osé, et maintenant qu'on
est là, que je ne veux pas me regarder, il faudrait que je
me sèche, retourner là en bas me remettre en état
-- les cheveux tout au moins pour ne pas être malade, or je
suis descendu tout à l'heure, voir s'il était possible
de se remettre en état, mais en bas sont les cons, qui stationnent
: tout le temps de se sécher les cheveux, ils ne bougent pas,
ils restent en attroupement, ils guettent dans le dos, et je suis
remonté -- juste le temps de pisser -- avec mes fringues mouillées,
je resterai comme cela, jusqu'à être dans une chambre
: dès qu'on sera installé quelque part, je m'enlèverai
tout, c'est pour cela que je cherche une chambre, car chez moi impossible,
je ne peux pas y rentrer -- pas pour toute la nuit cependant --,
c'est pour cela que toi, lorsque tu tournais, là-bas, le coin
de la rue, que je t'ai vu, j'ai couru, je pensais : rien de plus
facile à trouver qu'une chambre pour une nuit, une partie
de la nuit, si on le veut vraiment, si l'on ose demander, malgré les
fringues et les cheveux mouillés, malgré la pluie qui ôte
les moyens si je me regarde dans une glace -- mais, même si
on ne le veut pas, il est difficile de ne pas se regarder, tant ici
il y a de miroirs, dans les cafés, les hôtels, qu'il
faut mettre derrière soi, comme maintenant qu'on est là,
où c'est toi qu'ils regardent, moi, je les mets dans le dos,
toujours, même chez moi, et pourtant c'en est plein, comme
partout ici, jusque dans les hôtels cent mille glaces vous
regardent, dont il faut se garder -- car je vis à l'hôtel
depuis presque toujours, je dis : chez moi par habitude, mais c'est
l'hôtel, sauf ce soir où ce n'est pas possible, et si
je rentre dans une chambre d'hôtel, c'est une si ancienne habitude,
qu'en trois minutes j'en fais vraiment un chez-moi, par de petits
riens, qui font comme si j'y avais vécu toujours, qui en font
ma chambre habituelle, où je vis, avec toutes mes habitudes,
toutes glaces cachées et trois fois rien, à tel point
que, s'il prenait à quelqu'un de me faire vivre tout à coup
dans une chambre de maison, qu'on me donne un appartement arrangé comme
on veut, comme les appartements où il y a des familles, j'en
ferais, en y entrant, une chambre d'hôtel, rien que d'y vivre,
moi, à cause de l'habitude --
Shocked

biensûr aux éditions de minuits

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum