FORUM FRONTIGNAN site officiel des citoyens

Forum Frontignan - Site officiel des citoyens


INFOS
VILLE

INFOS PRATIQUES

TOURISME

ECOCITOYENNETE
ANNUAIRE ASSOCIATIONS



Derniers sujets
» REUNION PUBLIQUE
Ven 16 Fév 2018 - 16:04 par P.Aime

» Le quartier des 2 Pins a son nouveau conseil
Ven 16 Fév 2018 - 14:46 par P.Aime

» Dans la Gardiole, avec Alain Campos, son "Ambassadeur"
Mar 13 Fév 2018 - 19:32 par P.Aime

» Bonjour
Sam 10 Fév 2018 - 13:55 par Fronticoop Energies

» INVITATION AU DEBAT LA SANTE DANS L'ASSIETTE
Mer 7 Fév 2018 - 14:53 par P.Aime

» VŒUX ET GALETTES 2018 DE L'ALASMIF
Lun 5 Fév 2018 - 22:28 par frontignanais

» Comme les abeilles et le soleil, Fronticoop rayonne
Jeu 25 Jan 2018 - 18:24 par P.Aime

» Quel "canal" pour l'avenue de Lesseps?
Jeu 25 Jan 2018 - 14:14 par P.Aime

» A.G. de La Graine: toujours des débats
Mar 23 Jan 2018 - 14:45 par P.Aime


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Journée de la Déportation:rappel des souffrances

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Francoli


Envoyé spécial
Envoyé spécial
Ce dimanche matin 27 avril, sur la place Jean Jaurès, la Journée du Souvenir des Héros et Victimes de la Déportation a été commémorée par les autorités municipales et le monde combattant, drapeaux en tête de défilé comme d’habitude.

Après le dépôt de deux gerbes au monument aux morts, celle du monde combattant et celle de la municipalité, place aux prises de parole.



D’abord M.Deau a lu le message officiel gouvernemental puis c’est Pierre Bouldoire, maire, qui a pris la parole sur le thème de la souffrance. En commençant par évoquer des paroles d’Aimé Césaire qui a dit souffrir pour ceux qui souffrent. Alors, la solution, a dit l’orateur, c’est « penser qu’on peut un jour être victimes de ces exactions, à cause de sa couleur de peau, de sa religion ou de ses idées….Il faut alors exprimer cette solidarité exprimée par Césaire, en faisant un pas vers les autres …et en pensant que ce passé a existé…. ». Après avoir mis en parallèle une certaine prise d’otage très médiatisée, le maire a demandé d’imaginer ce que furent toutes ces souffrances et si on ne fait pas cet effort, alors il y aura d’autres déportations….si notre attention faiblit …..s’il y a privation du droit d’aller et venir…..alors ce passé noir reviendra…car il existe encore des organisations qui veulent imposer leur point de vue… » a poursuivi le maire, avant d’assurer que « dans ce pays, nous n’oublierons jamais et nous nous battrons contre l’oubli »



Après la Marseillaise, c’est le Chant des Marais, écrit par des déportés, qui a clos la cérémonie.

Un public plutôt restreint, cette année.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum