FORUM FRONTIGNAN site officiel des citoyens

Forum Frontignan - Site officiel des citoyens


INFOS
VILLE

INFOS PRATIQUES

TOURISME

ECOCITOYENNETE
ANNUAIRE ASSOCIATIONS



Derniers sujets
» Le 62è Musc'art à Côté Mer
Mer 13 Déc 2017 - 13:28 par P.Aime

» Jardinage: étude du sol, avec Robert Morez et le CPIE
Lun 11 Déc 2017 - 22:52 par P.Aime

» JOURNEE MONDIALE DU DIABETE
Dim 19 Nov 2017 - 22:18 par frontignanais

» Journée Mondiale du Diabète à Sète
Mer 15 Nov 2017 - 19:37 par P.Aime

» JOURNEE MONDIALE DU DIABETE
Lun 13 Nov 2017 - 20:39 par frontignanais

» Journée Mondiale du Diabète aux Halles de Sète ce mardi 14
Lun 13 Nov 2017 - 14:46 par P.Aime

» Musc'art 61 sur Médiaterranée
Jeu 9 Nov 2017 - 14:53 par P.Aime

» A la salle Izzo, une exposition en or.
Sam 21 Oct 2017 - 10:54 par P.Aime

»  60è Musc'art: pour la Guadeloupe et une Dame aux yeux verts
Jeu 12 Oct 2017 - 17:28 par P.Aime


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Est ce légal de frapper un enfant en France ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

thierrysix

avatar
Membre chevronné
Membre chevronné
Interdiction des châtiments corporels au niveau national

On constate des progrès rapides et encourageants dans les 47 États membres du Conseil de l’Europe vers l’objectif d’éradiquer tout châtiment corporel infligé aux enfants. Jusqu’en janvier 2008, 18 États membres ont adopté l’interdiction totale et au moins sept autres se sont publiquement engagés à faire rapidement de même. En outre, la Cour suprême italienne a déclaré les châtiments corporels hors la loi, toutefois, l’arrêt correspondant ne s’est pas encore traduit par une loi spécifique. Si ces États remplissent leurs engagements, l’Europe aura parcouru plus de la moitié du chemin vers l’interdiction universelle.

Pays européens qui ont interdit les châtiments corporels dans la législation :

Allemagne (2000), Autriche (1989), Bulgarie (2000), Chypre (1994),

Croatie (1999), Danemark (1997), Espagne (2007), Finlande (1983),

Grèce (2006), Hongrie (2004), Islande (2003), Lettonie (1998),

Norvège (1987), Pays-Bas (2007), Portugal (2007),

Roumanie (2004), Suède (1979) et Ukraine (2001).

Pays européens qui se sont engagés à l’interdire prochainement :

Estonie, Irlande, Lituanie, Luxembourg,

République tchèque, Slovaquie et Slovénie.

Et la France dans tout ça ? Ne sommes nous pas le pays des droits de l'homme ? Nos enfants n'ont ils pas droit au respect de leur intégrité physique ?

Voir le profil de l'utilisateur

Français


Membre chevronné
Membre chevronné
Ouais, faudra expliquer ça aux jeunes dont les parents ont ratés a un moment une baffe ou un coup de pied au c.. et qui se retrouvent placés jusqu'à 18 ans parce que personne n'a su comment les empecher d'aller trop loin pour ne pas tomber dans la delinquance.....
Dormez braves gens, les bons donneurs de conseils veillent.

Voir le profil de l'utilisateur

Francoli


Envoyé spécial
Envoyé spécial
Il y a certainement ici l'objet d'un bien grand débat, s'il n'a pas encore été lancé. Et entre l'énervé de Rome( c'est sans doute un terme trop faible) et le complet laisser-faire devant l'enfant roi, il y a sans doute une position intermédiaire qui consisterait à utiliser le châtiment corporel, comme l'alcool:avec modération et juste au bon moment.
Nous sommes passés par mà, nous les vieux et n'en sommes pas morts, bien au contraire. Et en tant que parents aussi, nous avons un jour ou l'autre utilisé le "dernier argument', pour montrer quelque chose. Devenus adultes, nos enfants, qui ne se plaignent pas de cette attitude, en viennent même à la reproduire sur leurs enfants (nos petits-enfants). Phénomène de reproduction peut-être mais aussi la preuve que ce n'est pas un si mauvais système, le "respect de l'intégtité physique" souffrant de bien d'autres attaques si on y regarde bien....
Des jeunes qui se détruisent à l'alcool ou à la drogue auraient peut-être préféré, après coup( sans mauvais jeu de mots), recevoir un petit coup de semonce au bon moment, avant qu'ils ne se lancent eux-mêmes dans une atteinte à leur intégrité physique, tout autrement douloureuse....

Voir le profil de l'utilisateur

Brasov


Membre expérimenté
Membre expérimenté
débat controversé et vaste...
n'oublions pas aussi la cruauté mentale qui fait aussi des véritables dégâts ,qui est surnoise et qui n'est pas punie ni facuilement décélable...
je n'oublierai jamais l'aigreur de ma vieille institutrice...
il faut expliquer les choses aux enfants,faire preuve de beaucoup
de patience,lever parfois le ton quand ils sont vraiment en danger
une gifle reste une gifle qui ne s'éffacera jamais de la mémoire d'un enfant
je n'ai jamais avancé que par l'encouragement et le positif
avec une gifle on est meurtri ,avec le sourire on s'envole,on peut soulever des montagnes!

Voir le profil de l'utilisateur

thierrysix

avatar
Membre chevronné
Membre chevronné
Français a écrit:Ouais, faudra expliquer ça aux jeunes dont les parents ont ratés a un moment une baffe ou un coup de pied au c.. et qui se retrouvent placés jusqu'à 18 ans parce que personne n'a su comment les empecher d'aller trop loin pour ne pas tomber dans la delinquance.....
Dormez braves gens, les bons donneurs de conseils veillent.

Salut Français !

Et tu crois qu'il n'y a vraiment aucune autre solution ?

Francoli a écrit:il y a sans doute une position intermédiaire qui consisterait à utiliser le châtiment corporel, comme l'alcool:avec modération et juste au bon moment.
Nous sommes passés par mà, nous les vieux et n'en sommes pas morts, bien au contraire. Et en tant que parents aussi, nous avons un jour ou l'autre utilisé le "dernier argument', pour montrer quelque chose. Devenus adultes, nos enfants, qui ne se plaignent pas de cette attitude, en viennent même à la reproduire sur leurs enfants (nos petits-enfants). Phénomène de reproduction peut-être mais aussi la preuve que ce n'est pas un si mauvais système

Salut Francoli !

Ce sont effectivement les arguments avancés pour accepter socialement ces pratiques : Voir cette enquete

Ce rapport montre que 85% des parents considèrent qu'aujoud'hui les enfants sont de plus en plus mal élevés, arrogants et violents, quel paradoxe !

brasov a écrit:il faut expliquer les choses aux enfants,faire preuve de beaucoup
de patience,lever parfois le ton quand ils sont vraiment en danger
une gifle reste une gifle qui ne s'éffacera jamais de la mémoire d'un enfant
je n'ai jamais avancé que par l'encouragement et le positif
avec une gifle on est meurtri ,avec le sourire on s'envole,on peut soulever des montagnes!

Salut Brasov !

Entièrement d'accord ! L'amour et le respect comme méthode éducative peut faire des miracles sans pour autant laisser les enfants devenir esclaves de leurs désirs...

Voir le profil de l'utilisateur

Français


Membre chevronné
Membre chevronné
C'est effectivement un tres vaste debat. Il y a quand meme une grande différence entre une simple giffle (au bon moment) et des violences physiques ou mentales a répétitions. Autant je suis partisan de la méthode douce, autant il faut reconnaitre que, sans exagérer, la giffle "occasionnelle" n'est pas a négliger, si celle ci est suivie d'un "travail de fond" avec les explications et autres. Frapper pour le plaisir de frapper est idiot et n'avance a rien. J'ai la "chance" (si l'on peut dire) d'etre confronté tous les jours et 24h/24 a ces problemes et peux dire que la violence physique est rare, meme si des fois, une giffle part, juste pour créer un "électrochoc", ce qui permet apres de reprendre les choses correctement. Les résultats sont là, 80% de mes jeunes, promis a la rue s'en sortent en partant de chez moi, bien que je puisse compter sur les doigts de la main le nombre de fois où il y a eu une intervention "physique". Jr pense quand meme que, quand celle-ci est necessaire, elle doit etre appliquée, mais pas n'importe comment.

Voir le profil de l'utilisateur

Brasov


Membre expérimenté
Membre expérimenté
je reste à 100 % méthode douce
désolée
j'ai les mêmes jeunes depuis 1973
mais à chacun ses méthodes
moi,la méthode forte ne m'a jamais réussi §
le prof du "cercle des poètes disparus" ou le psy du film "will hunting "sont un peu les modèles que j'ai suivis avec admiration
il faut se remettre tous les jours en cause ,nous sommes comme "des acteurs" qui en fin de l'acte ,il faut qu'ils récoltent des applaudissements
c'est une "mise en scène"où se joue des sorts humains
nous n'avons pas droit à l'erreur ,mais pour l'éviter il faut débattre,faire équipe ,donner la parole aux jeunes,être de leur côté...
le proverbe "qui aime bien châtie bien" c'est devenu monstrueux et contraire aux droits de l'enfant
gifle ,ou une petite tape ...il ya des pour et des contre ,à égalité
il faut vraiment faire de la psycho-pédagogie et de l'expérience
c'est un e vocation ,un don,un sacerdoce...un métier noble,un rôle noble(parents et profs...)

Voir le profil de l'utilisateur

ginette


Membre éclairé
Membre éclairé
j'ai quatre enfants, je n'ai jamais levé la main sur mes petits...... sauf une fois ...... et ma fille se rappelle de cette gifle et nous en discutons souvent et ma fille me redit toujours la même chose "maman cette gifle ne m'a pas fait mal mais j'ai été surprise et j'ai réalisé que ce que j'avais fait était mal pour que tu me frappes".
methode douce OK mais surtout de la fermeté et de l'autorité.

Voir le profil de l'utilisateur

campestre


Membre éclairé
Membre éclairé
Je suis dejà de la vieille génération et je peux vous dire que des "morphles" à l'école nous en prenions plus une autre ration a la maison et nous ne sommes pas morts pour autant.Je pense que ça incitait au respect et les incivilités étaient trés , trés rares.pour moi c'était de "l'éducation sociale" et je pourrai faire un roman sur les attitudes de nos jeunes pas seulement qu'a Frontignan car j'ai vécu à Paris, à Marseille et à Montpellier , je sais de quoi je parle.

Voir le profil de l'utilisateur

Français


Membre chevronné
Membre chevronné
+ 1

Voir le profil de l'utilisateur

ginette


Membre éclairé
Membre éclairé
campestre, même parcours que moi - Paris - Marseille,- Montpellier- Frontignan

Voir le profil de l'utilisateur

frountil claude


Membre chevronné
Membre chevronné
A lire une majorité d'internautes, les enfants, les jeunes seraient des "mal élevés" voire des petits < voyous>. et la solution consisterait à utiliser la manière forte. Cela reflète bien la mentalité actuelle de notre société.

Depuis longtemps j'ai vécu, entendu de pareils raisonnements. A tel point qu'un jour,5 pères se trouvant dans mon salon de coiffure tenaient de pareils propos.

Diplomatiquement, car je les connaissais, je leur ai demandé si leurs enfants se trouvaient dans ce cas. Leur réponse fut nette; nous n'avons pas de problèmes avec nos enfants. rétorquent les 5 pères...

Cela signifie que c'est un trés faible pourcentage de jeunes avec qui l'on rencontre des difficultés mais l'on se permet de faire l'amalgame. D'aprés des études sociologiques ce phénomène se rencontre particulièrement dans les familles monoparentales, donc ces ennuis s'avèrent localisés; la séparation des pères et mères en est la cause majeure; l'environnement familial s'en trouve déséquilibré à tous les points de vue; manque d'amour; d'argent , de travail qui créent ce malaise avec des conséquences parfois désastreuses.

Les structures de notre société aurait un rôle à jouer; malheureusement l'individualisme prédomine et l'inconscience politique s'installe.

frountil claude

Voir le profil de l'utilisateur

campestre


Membre éclairé
Membre éclairé
Mes parents été honorablement connus à Frontignan pourtant je disais sur un article pécédent que je prenais aussi des "morples" à la maison , alors j'étais peut'être un voyou s'en m'en rendre compte mais je ne devais pas être le seul car quand je rencontre quotidiennement mes copains d'enfance en ville, nous sommes d'accord sur ce sujet ,nous prenions tous des "morphles" et nos parents n'étaient pas séparés ou trés rarement.

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum