FORUM FRONTIGNAN site officiel des citoyens

Forum Frontignan - Site officiel des citoyens


INFOS
VILLE

INFOS PRATIQUES

TOURISME

ECOCITOYENNETE
ANNUAIRE ASSOCIATIONS



Derniers sujets
» JOURNEE MONDIALE DU DIABETE
Dim 19 Nov 2017 - 22:18 par frontignanais

» Journée Mondiale du Diabète à Sète
Mer 15 Nov 2017 - 19:37 par P.Aime

» JOURNEE MONDIALE DU DIABETE
Lun 13 Nov 2017 - 20:39 par frontignanais

» Journée Mondiale du Diabète aux Halles de Sète ce mardi 14
Lun 13 Nov 2017 - 14:46 par P.Aime

» Musc'art 61 sur Médiaterranée
Jeu 9 Nov 2017 - 14:53 par P.Aime

» A la salle Izzo, une exposition en or.
Sam 21 Oct 2017 - 10:54 par P.Aime

»  60è Musc'art: pour la Guadeloupe et une Dame aux yeux verts
Jeu 12 Oct 2017 - 17:28 par P.Aime

»  Va-t-on ouvrir les yeux et la bouche, un jour?
Mar 10 Oct 2017 - 14:00 par P.Aime

» les douceurs du mistral
Dim 24 Sep 2017 - 18:46 par P.Aime


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Espace Bresson:Fiesta de quêtes artistiques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Espace Bresson:Fiesta de quêtes artistiques le Ven 25 Juil 2008 - 12:49

Brasov


Membre expérimenté
Membre expérimenté
Branle-bas de champagne, hier soir jeudi, à l'Espace Bresson, au 30 boulevard Victor Hugo, où se déroulait le traditionnel vernissage estival de l'exposition qui s'offre à tous, tous les jours ouvrables.

Artistes tout sourire, bon petit buffet sympathique, et donc boissons rafraîchissantes et champagne pour les hôtes de l'ineffable Georges, qui en bon secrétaire d'accueil, pointait scrupuleusement ses invités, ont rendu cette soirée fort positive avec toutes les rencontres et les contacts qu'elle a permis de faire.



Reste a apprécier les oeuvres, au gré des sensibilités, comme nous essayons de le faire....



-----------------


Attanasio : l’exil en AttanAsie

L’artiste, " passeur de lumière", capte son public avec ses champs émotionnels magnétiques qui mènent à des effets surprises troublant la perception habituelle à travers une

chromatique et une technique remarquables et très personnelles

Nous sommes en AttanAsie ; on entend la musique murmurante des vagues de la mer,les battements du cœur de l’univers ,on est « silence et songe paradisiaques »…

Talent tumultueux, Attanasio libère un frisson sauvage, « primitif »…

L’effet est une nature sauvage sortie de son imaginaire qu’il laisse surgir en vagues successives avec tout ce qu’il a désiré et surtout rêvé…

Ce sont des visions intérieures ; les couleurs flambent, explosent ou s’assourdissent soudainement…

Attanasio « absorbe » le monde, le met en harmonie avec les parfums, les silences des mondes oubliés ou qui sont en train de naître…Attanasio est un compagnon de route de la modernité bouillonnante. Sa peinture a une présence physique, sensuelle, intense qui dégage une belle énergie contenue et une matérialité sourde et violente. C’est un magicien de la matière et du ressenti pictural qui change, qui vibre et qui ne cesse pas de se transformer !


------------------


Frania :des questionnements liés aux portraits



Frania revivifie à sa façon le genre et sort d’une précision aseptisée.L’artiste accède à une touche plus personnelle et accorde une place essentielle à l’expression, à une certaine pensée intérieure qui émane de ses sujets.

Une certaine impertinence caricaturale jalonne les créations récentes et cette nouvelle orientation s’éloigne du consensus, du respect convenu qu’on réserve habituellement aux portraits.C’est un travail moins décoratif et ses portraits rendent curieux à travers le flot de questions qu’elle soulève(« Tu te prends pour quoi ? », « Eh oui, ma jolie ! », »Qu’est-ce que j’ai fait là ? », « Indicible », « Térèsa »…)…

Ces titres sont des interrogations pures et simples !

Qui sommes-nous ? Quelle est notre place dans la société d’aujourd’hui? Sommes –nous heureux, beaux, épanouis, humains ?

Une autre quête est présente dans le portrait de la dame bleue , en "variation libre" sur un thème de Matisse..

Les contrastes colorés sont très efficaces pour donner une essence mystérieuse ; le personnage est troublant et ambigu…nul n’a la réponse…La femme est belle , les couleurs précises, rigoureuses mais leurs agencements « spiritualisent » et « habillent » le sujet, qui glisse vers nous avec son histoire , nous interpelle et nous échappe à nouveau pour aller nulle part…Le cou paraît étranger au corps , à peine tenu par un lien sombre (la corde symbolique au cou ?). Ce personnage paraît pendu à son destin, prisonnier, oiseau frêle dans une cage…

Cette femme interpelle le public et nous rend curieux des développements futurs de la trajectoire artistique de Frania.



----------------------


Jean –Yves Bresson : l’inter artistique et ses écrans filmiques



L’artiste revendique une totale liberté de création , sans repos et cherche avec obstination à sortir des sentiers battus.Son lyrisme abstrait se distille en finesse de l’intérieur et nous met en « correspondances »avec le message confié à ses tableaux récents

L’artiste s’interroge sur la manière de peindre et de « filmer » les scénarii (les séquences de l’existence).

L’expression « il se fait des films » lui va en ce moment à merveille, car ses dernières toiles sont indissociables des pellicules sur la table de montage du créateur(Titres évocateurs :Pas peur du cinéma! ,Immédiatement...)Smile.L’artiste travaille et provoque des connexions entre les techniques du cinéma et de la peinture. La caméra devient pinceau et le « film » un tableau .Jacques Aumont dans son livre « L’œil Interminable » disait : « Ce qu’enseigne la recherche de la peinture dans le cinéma, c’est justement ,entre autres,que celui-ci ne contient pas celle-là, mais la scinde, l’éclate et la radicalise ».

Jean-Yves Bresson propose et expérimente des toiles en « profondeur et en plusieurs dimensions » et ses points de vue relient la peinture au cinéma, riche filon, car les peintres ont influencé l’univers filmique.

Jean-Yves Bresson décortique pour nous le Poétique du cinéma, avec le sourire, subversif et original, en artiste assoiffé d’aller plus loin, toujours plus loin dans le champ pictural.


------------------------




Mandine : Le Continent LANGUEDOC

Native du Sud , Mandine, avec sa peintyre, écoute au fond d’elle-même la voix des souvenirs des paysages et des formes de sa vie sur le continent languedocien

Mandine est une conquise définitive par la couleur méditerranéenne. Elle est une artiste de son temps et c’est ce message artistique que l’artiste défend.

Le Sud n’a pas fini d’inspirer l’artiste.Elle reproduit avec talent et émotion toute la lumière et l’atmosphère du Midi(Grains de sable,Marché aux Arceaux,Camargue... ).Elle est fascinée par la peinture sur motif et par la nature qui l’inspire

Le sujet n’est que prétexte…L’artiste analyse, réfléchit et récrée son univers intime qui est celui de la création

Artiste de qualité, ses toiles gagnent en vibrations et en masses colorées,

L’artiste est euphorique et vibre en totale harmonie avec ses tableaux qui mélangent la force et l’état de grâce

Pour Mandine peindre est un jeu de l’œil et de l’esprit. Elle met de l’énergie dans l’imagination pour mieux nous « réconforter » dans le plaisir purement esthétique


------------------------








Michel Ballet –les sillons voyageurs dans l’Azur



L’artiste continue son voyage intérieur et abstrait

Les effets passent du clair-obscur vers le clair extrême. Il trace des sillons, il joue de formes et des couleurs, il discipline ce déballement intérieur très intime, il le laisse échapper mais il l’ « organise » pour contenir cette énergie formidable d’un peintre du Sud.

Le peintre libère des émotions. Il est saisi par leurs intensités et il englobe l’espace qu’elles secrètent. L’artiste balance entre cette extrême délicatesse et le murmure du non-dit,d’une extase et d’un émerveillement qui sont troublants(Titres:Ammerissage,Aziatik,Joyau...)

Artiste intuitif, il est dans le jaune et le bleu célestes. C est un poète qui combine des couleurs en leur donnant librement la parole

Michel Ballet peint au ralenti les miracles du monde. Il suit ses fulgurations, il a l’œil d’un contemplatif, d’un solitaire qui met de l’eau pour le pinceau afin d’ adoucir et de tempérer ses quêtes artistiques, pour trouver le sens de la vie à travers l’ « action painting ».


-----------------------

Angela Nache Mamier

Voir le profil de l'utilisateur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum