FORUM FRONTIGNAN site officiel des citoyens

Forum Frontignan - Site officiel des citoyens


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

La théorie du conflit non-violent

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 La théorie du conflit non-violent le Mer 20 Aoû 2008 - 17:13

thierrysix

avatar
Membre chevronné
Membre chevronné
La théorie du conflit non-violent, conçue par Peter Ackerman, affirme que les mouvements qui prennent la décision stratégique de renoncer à la violence réussissent beaucoup plus souvent à renverser un despote que les mouvements violents.

A l'origine de cette idée, Gene Sharp, qui a remis en question l'image romantique entourant les révolutionnaires du tiers-monde. Sharp, en s'appuyant sur Hannah Arendt et Max Weber, affirme que les marxistes se méprenaient sur la nature du pouvoir : les régimes oppressifs ne survivent pas parce qu'ils monopolisent la violence de la société mais parce qu'ils obtiennent l'assentiment de la société : "L'obéissance est au cœur du pouvoir politique".

A la différence de Gandhi, Ackerman n'opte donc pas pour la non-violence
en raison de sa supériorité morale mais pour son efficacité.

Il observe que les mouvements qui réussissent sont ceux qui se fixent des objectifs limités et accessibles.

source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Conflit_non-violent

Voir le profil de l'utilisateur

2 Re: La théorie du conflit non-violent le Mer 20 Aoû 2008 - 17:52

Brasov


Membre expérimenté
Membre expérimenté
La non-violence pas efficace? C'est oublier trop vite nos bons voisins de la communauté de l'Arche (la Borie Noble), créée par Lanza del Vasto. Le camp militaire du Larzac, un objectif trop ambitieux? C'est pourtant grâce aux compagnons de l'Arche( les "Gandhiens d'Occident", n'oublions pas), les initiateurs de la lutte, que le camp n'e s'est pas installé.
Lanza rappelle aussi dans l'un de ses livres que si Attila n'a pas frachi le fleuve qui le séparait de son entrée en Italie, c'est qu'en face, se trouvaient déjà des non-violents qui par leur attitude, ont fait douter "le fléau de Dieu"!
Francoli
Faut-il encore des exemples pour montrer que la non-violence, quelle qu'elle soit-et celle de Gandhi a fait ses preuves, non ?-reste de toute façon, une manière de lutter éminemment valable.

Voir le profil de l'utilisateur

3 Re: La théorie du conflit non-violent le Jeu 21 Aoû 2008 - 16:21

campestre


Membre éclairé
Membre éclairé
Je pense que la non violence s'acquiert avec l'expérience de l'âge (moins d'hormones),par les analyses personnelles et la lectures de ceux qui nous ont précédés pour l'amélioration de l'humanité. "les entretiens d'epictète" me plaisent et je me suis rendu compte que je pratiquait quelques uns de "ses entretiens" sans m'en rendre compte.Dans la quête anxieuse d'un salut" , il y a une description contemporaine à Epictète vieille de 2000 ans et malheureusement nous nous retrouvons actuellement dans la même situation .

Voir le profil de l'utilisateur

4 Re: La théorie du conflit non-violent le Jeu 21 Aoû 2008 - 18:57

Brasov


Membre expérimenté
Membre expérimenté
"peace and love "n'était pas un mouvement des personnes âgées!
allez voir le merveilleux film: Into the wild!
il est sorti en CD
la violence habille multiples aspects:cruauté mentale,sadisme,froideur,indifférence,égocentrisme ,violence physiques,femmes ou hommes maltraités (et surtout des enfants),violences sexuelles ,la violence du milieu social ,la fossée entre les générations,violence au nom de la religion,racisme ordinaire et banalisé,houlliganisme etc...
mais je ne désepère pas!

Voir le profil de l'utilisateur

5 la theorie du conflit non violent le Sam 23 Aoû 2008 - 20:14

campestre


Membre éclairé
Membre éclairé
Si je me souviens bien, Attila s'est retiré car il venait de se passer une grosse catastrophe dans l'Empire Romain Oriental (un grand séisme a Constantinople) et qu'il venait d'en être informé ; il faut savoir que les deux empires avaient été mis à contribution finacièrement par les huns pour que la paix règne mais l'empire oriental ne payait plus, vous comprenez la suite.De là on pourrait penser que c'était Dieu qui avait provoqué le tremblement de terre ! Idea

Voir le profil de l'utilisateur

6 Re: La théorie du conflit non-violent le Sam 23 Aoû 2008 - 21:20

Francoli


Envoyé spécial
Envoyé spécial
C'est un aspect des choses qui m'échappe. Je m'en tiens aux dires de Lanza des Vasto, pas n'importe qui, je vous l'assure, qui dit seulement que devant l'attitude non violente de ceux qui étaient en face, Attila a fait demi-tour, info ou pas ( et pas sur un portable !) d'un séisme à Constantinople. Ceci dit, je vais rechercher mes sources et on verra....

Voir le profil de l'utilisateur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum