FORUM FRONTIGNAN site officiel des citoyens

Forum Frontignan - Site officiel des citoyens


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Cecilia Mak: singulièrement humaniste

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Cecilia Mak: singulièrement humaniste le Lun 8 Juin 2009 - 17:11

P.Aime


Membre chevronné
Membre chevronné
[b]

Voilà que l’Espace Bresson présente jusqu’au 28 juin dans la galerie des « Tendancielles » de la rue Anthérieu, Cécilia Mak (Makhloufi) une jeune artiste sétoise de 29 ans venue en droite ligne du Festival des Arts Singuliers de Villeneuve-lès-Maguelone où nos responsables de la galerie, Jean-Yves et Françoise, l’ont repérée, avant de lancer les paris les plus ambitieux sur elle.



Si Cécilia a accepté la formule : exposer aux côtés des membres des Tendancielles, en quelque sorte les « pensionnaires » habituels de la galerie, nous voulons parler de Raymond Attanasio, Michel Ballet, Frania, Jean-Yves Bresson, Mandine et la sculptrice Annie Quedrue-Steliski, il n’en reste pas moins qu’en occupant la moitié de la galerie, « son » exposition revêt le caractère d’un petit événement en tranchant comme elle le fait avec l’œuvre de ses collègues.


Cecilia avec l'un de ses admirateurs



Ce qui prouve l’esprit d’ouverture des maîtres des lieux et leur désir de « montrer autre chose », en misant sur l’originalité émanant de cette jeunesse créative.



Des portraits, des grands formats, des hommes, plus souvent des femmes posant assis, à terre, debout…. Des matières diverses, pour la couleur comme pour le support, des regards, des formes, de l’émotion, une sorte de « spleen » quand même, de la vie, quoi, qu’en amateur de photo aussi, l’artiste a voulu saisir au vol dans ces instants si fugaces de vibration.

C’est vraiment curieux et cela interpelle. On sent cette passion pour l’humain quand on plonge aussi dans les carnets de Cécilia, si pleins de regards, de poses et de mouvements. C’est tellement nouveau que c’en est indéfinissable. L’œuvre captive d’emblée ou fait question. Elle ne laisse pas insensible, en tous cas.

Laissons- la parler de son oeuvre:

[b][b]« J'aime l'authenticité dans l'art et un lâcher prise au travers la couleur, le trait et la matière...


Je travaille avec des techniques mixtes qui me parlent sur le moment pour capter l'instant qui émane du sujet et que je traduis.

La musique me donne un élan et une sensibilité dans ma création. J'explore également ce thème au travers des dessins, et des peintures.



L'humain



Une rencontre particulière avec chaque modèle, une personne qui accepte de poser nue ou pas...

Une femme, un homme.

Un face à face durant quelques heures, où d'une manière assez impulsive je tente de capter cette pose singulière, la force et la présence de l'humain. De cette relation particulière , un questionnement s'établit certainement entre nous deux... Que vois-je à l'intérieur et à l'extérieur de cette personne?

Pour moi, l'homme est la force la plus fragile qui me sensibilise, une individualité, un renouveau inlassable, un témoin de notre société. »



Ces apports personnels de l'artiste éclairent sans doute mieux nos propos mais pour recevoir toute la lumière vraie de l'oeuvre de Cécilia Mak, il ne reste plus qu'à se rendre à l'Espace Bresson, aux heures d'ouverture, jusqu'au 28 juin, pour se faire son opinion....


On y voit donc aussi Mandine et Frania





Attanasio et Ballet





Jean-Yves Bresson





et Annie Quedrue-Streliski



Un soir de vernissage très animé



[/b][/b]



[/b]

Voir le profil de l'utilisateur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum