FORUM FRONTIGNAN site officiel des citoyens

Forum Frontignan - Site officiel des citoyens


INFOS
VILLE

INFOS PRATIQUES

TOURISME

ECOCITOYENNETE
ANNUAIRE ASSOCIATIONS



Derniers sujets
» Musc'art 67 avec Patrick Jean
Ven 11 Mai 2018 - 10:06 par P.Aime

» La salle Calmette, un poumon salutaire pour le quartier
Lun 30 Avr 2018 - 21:50 par P.Aime

» INVITATION
Ven 13 Avr 2018 - 1:25 par frontignanais

» Un 66è Musc’art de tous les records
Mar 10 Avr 2018 - 18:08 par P.Aime

» Printemps des Energies Renouvelables
Ven 16 Mar 2018 - 16:07 par TEC

» Julien Sanchez, maire FN de Beaucaire, fait forte impression
Ven 23 Fév 2018 - 18:00 par P.Aime

» TAXE ENLEVEMENT ORDURES MENAGERES
Mer 21 Fév 2018 - 0:47 par frontignanais

» REUNION PUBLIQUE
Ven 16 Fév 2018 - 16:04 par P.Aime

» Le quartier des 2 Pins a son nouveau conseil
Ven 16 Fév 2018 - 14:46 par P.Aime


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Prix Nobel de littérature et poésie: un petit jeu

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

P.Aime


Membre chevronné
Membre chevronné
Pour changer un peu et nous transporter dans un monde de moins en moins fréquenté, celui de la poésie, et sous forme d’un petit jeu de devinettes, faisons un peu connaissance avec le récent Prix Nobel de Littérature, qui vient d’être attribué au poète suédois, Tomas Tranströmer.

Il a 80 ans et vient enfin d’être reconnu comme « l’un des plus importants poètes de la seconde moitié du XXè siècle », selon la page du Monde de samedi dernier qui est consacrée à ce poète.

Et l’auteur de l’article ( Nils C.Ahl, sûrement….un Suédois !) de nous parler de cet auteur et de son œuvre en des termes bien sûr flatteurs et laudateurs :……« Ses textes brillent par leur sobriété, la délicatesse de leurs perceptions et de leurs impressions intimes, leur richesse métaphorique…. ». Et de poursuivre (après un extrait-voir plus loin)….. « Le vertige de l’évidence, la densité complexe d’une énonciation a priori banale, l’originalité de l’image :tout est là ». Plus loin…. « Apparemment, le poème constate le réel, s’inscrit dans un mouvement énumératif qui dénote et qui recense ». Et enfin, une dernière précision (mais il y en a bien d’autres)… « L’ordinaire devient extraordinaire dans la langue du poète. Le singulier devient universel ».

Bon, après avoir appris dans la légende de la photo du lauréat que –soi-disant- « il n’y a guère qu’en France, où l’on méconnaît la poésie contemporaine, qu’il est peu célébré », essayons de deviner parmi ces extraits quels sont ceux qui sont signés Tranströmer, d’autres extraits étant tirés de poètes contemporains de belle réputation locale, régionale qui depuis bien des années font aussi vivre cette fameuse poésie moderne, que le Monde qualifie de « méconnue » mais qui existe et vit pourtant plus qu’on ne le pense. « Le Monde » ferait mieux de chercher à savoir pourquoi elle est si peu connue et d’essayer d’y remédier….en la faisant connaître.

Donc je numérote et mélange les extraits et essayons de distinguer les « T » (Tranströmer, le Nobel de génie!) des « F » (pour Frontignan, disons !). Si vous voulez des noms, je vous les donnerai par la suite….

1) « Tu retournes près des étangs/ avec l’eau retenue dans l’eau/Ils composent un paysage/où ce qui est visible/tu le vois/mais ce que tu attends n’y est pas… »



2) « La terre est un savoir !D’où les eaux, d’où les rochers jaillissent/La nuit, la plaine et la mer fondent un savoir proche des murs/ Et, là,là, ! là, solitude aux couleurs de la nudité des choses/Le soleil gravit les collines….Pour s’éteindre, le soir, sous les toits »



3) « L’éveil est un saut en parachute hors du rêve »



4) « Par une porte dérobée dans le paysage/ la pie arrive/noire et blanche. Oiseau de Hel



5) « Ce n’est pas un regard/L’étang est un toucher ; un début de geste vers les vaguelettes/ L’enfant se met à danser près de la rive/A peine trébucher, levers la jambe, incliner le corps très loin/Ivresse d’une flaque vivante dans l’univers »



6) « Je réveille la voiture/ au pare-brise saupoudré de farine »



7) « J’ai longtemps parcouru/les campagnes glacées de …….(nom propre qui donnerait un indice !) et n’y ai vu âme qui vive »



Cool « Tout le monde fait la queue chez tout le monde »



9) « C’est ici que je faillis périr un soir de février/ La voiture sur le verglas glissait/du mauvais côté de la route »



10) « Des mots s’enchaînent et nous enchaînent ! La lune au masque étroit/T’appelle à perpétuer son essor pendant que le brouillard des provinces/Mine la base de vieux hangars, s’y déploie, s’y égare et nous émeut ».



Voilà. Activez maintenant votre perspicacité et essayez de trouver qui est qui, autrement dit, où est le pris Nobel de littérature là-dedans ? J’ai comme l’impression que le résultat risque d’être surprenant !!!!!!

Voir le profil de l'utilisateur

P.Aime


Membre chevronné
Membre chevronné
Alors, personne pour essayer de distinguer les écrits du prix Nobel de ceux de poètes régionaux et locaux? Il est vrai que la différence n'est pas évidente, ce qui voudrait dire qu'en matière de poésie contemporaine, qu'est-ce qui en fait la valeur? Allez donc savoir...Un petit indice pour ceux qui voudraient jouer: il y a 6 extraits de Tranströmer (donc 6 "T") et 4 "F", de poètes de chez nous. Les réponses demain si personne ne joue.

Voir le profil de l'utilisateur

P.Aime


Membre chevronné
Membre chevronné
Bon, puisque personne ne s'est risqué à donner des réponses, preuve sans doute qu'il est bien difficile de distinguer comme ça, avec des extraits, la différence entre un prix Nobel de littérature et les écrits de nos poètes languedociens, voici les bonnes réponses:

Les vers 1, 2, 5 et 10 sont de nos poètes languedociens (certains bien connus à Frontignan) et les autres donc, 3, 4, 6, 7, 8 et 9 du "génial" poète suédois.

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum