FORUM FRONTIGNAN site officiel des citoyens

Forum Frontignan - Site officiel des citoyens


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

En 2050, plus de pétrole! Que fait-on ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 En 2050, plus de pétrole! Que fait-on ? le Lun 17 Oct 2011 - 17:32

P.Aime


Membre chevronné
Membre chevronné


Benoît Thévard: pas de peur mais préparez-vous



Benoît Thévard est cet « ingénieur conseil en énergie et résilience des territoires », qui parcourt la France pour porter sa parole de technicien compétent et engagé dans des conférences riches en données et génératrices de réflexion de la plus haute importance, pour ne pas dire vitale.

Et Benoît Thévard était à Frontignan récemment, à la salle Voltaire, invité qu’il était par le groupe de citoyens de « Frontignan en Transition », à livrer ses théories sur « l’après pétrole », un avenir pas si lointain qui nous concerne tous, parents des générations futures.

Quelque 60 personnes sont venues écouter ce spécialiste des énergies fossiles, de leur recherche et exploitation ainsi que de leur remplacement et du changement de vie que ça va imposer.

Car le pétrole, résumons-le, est appelé à s’épuiser. Les découvertes ont passé leur pic des années 60.Depuis, elle s ne cessent de diminuer et ne permettent plus de remplacer les vieux gisements dont la production commence à décliner

Aujourd’hui, nous consommons 4 barils (4X159l) alors qu’on en trouve un seul !Les pays exportateurs en exportent moins car ils en consomment plus. La capacité de production mondiale par an, représente le volume d'une baignoire dont la superficie serait égale à celle du département de l'Hérault ! Voilà pour quelques chiffres parlants et officiels (Agence Internationale de l’Energie). Du coup, à consommation constante, il ne resterait que 45 ans de pétrole ! Mais la capacité de production va diminuer bien avant et toutes les courbes sérieuses d’évaluations, techniques et non politiques, tombent vers le bas. Il faudrait alors construire entre 70 et 300 réacteurs nucléaires par an pour compenser ce qui ne sera pas produit ! De quoi faire peur ? Si nous ne faisons rien d’autre que la politique de l’autruche (je ne veux pas le savoir, après nous le déluge…..) eh bien oui, le choc risque d’être rude dans les années 2050 et même bien avant.

Mais comme nous sommes bien gouvernés ( ?!!!!) figurez-vous que des grands penseurs ont imaginé des alternatives au pétrole.

-Les agro-carburants ? Ils génèrentencore plus de carbone et ne feront pas changer grand-chose.

-l’hydrogène ? Que des problèmes de production, de transport et de stockage, avec un rendement de 2 à 8,5%. La filière n’est qu’anecdotique.

-L’électricité ? Difficile d’augmenter sa production car il y a aussi eu un « pic de l’uranium », pas en quantité infinie.

-L’éolien et le solaire ? Leur production est négligeable aujourd’hui, à l'échelle mondiale. Consommer de l’énergie revient à modifier notre environnement en permanence. Plus consommer, ça reviendra toujours plus cher alors que les ressources s’épuisent. Alors que faire ?

Le cœur de la pensée de notre spécialiste revient à cela : il nous faut une vision globale de nos besoins et tout réorganiser (dans notre vie de tous les jours).

D’où, EN TANT QUE CITOYEN :

-Il ne faut plus attendre « LA » solution miracle.

-Il faut sensibiliser son entourage, en portant cette bonne parole circonstanciée

-Se construire une vision positive de notre vie à venir.

-Il faut AGIR COLLECTIVEMENT mais aussi que les élus et l’Etat nous soutiennent, dans tous les domaines.

Dans celui de l’alimentation, pris comme exemple, M.Thévard a donné quelques pistes :

-faire des plantations en ville

- sensibiliser sur le « manger autrement »

-protéger les espaces cultivables.

- recréer des stocks (comme on faisait avant, au lieu de jouer sur les flux tendus) pour en cas de pépin, trouver de quoi subvenir.

- créer des jardins collectifs (là, à Frontignan, justement, les membres de « Frontignan en Transition » sont pratiquement ceux qui adhèrent et travaillent à la Graine, l’association des jardins familiaux qui ont un an maintenant)

Créer des vergers aussi-cela se fait et ça marche.

-utiliser la permaculture, qui fait fi des énergies fossiles

- faire vivre les AMAP (qui délivrent des paniers de légumes au pied de sa porte)

Pour la santé, les transports….tout est à revoir, à inventer, imaginer, créer, pour que nous nous préparions tous à ces années sans pétrole, qui nous ferons vivre autrement, sans nous traumatiser quand l’heure du stade zéro sera venue.

Benoît Thévard a sans doute eu la formule la plus marquante qui soit pour résumer la situation : « Noé n’aurait pas pu construire son Arche sous l’eau » ! Tout est là : le flot arrive ; quand il sera là, que fera-t-on ?

Comme l’a très justement fait remarquer Midi Libre dans son article-compte-rendu : la moyenne d’âge de l’assistance de ce soir-là à Frontignan, n’était pas des plus basses. Les jeunes absents ? Alors, qui va donner l’alerte, d’après vous ?


A consulter: www.avenir-sans-petrole.org





Beaucoup de cheveux gris mais l'espoir repose sur eux.



Dernière édition par P.Aime le Jeu 20 Oct 2011 - 13:27, édité 1 fois

Voir le profil de l'utilisateur

Nadège


Membre éclairé
Membre éclairé
Merci Pierre pour ton excellent reportage qui résume parfaitement la thématique abordée !
Pour les personnes qui seraient intéressées, rejoignez-nous pour commencer à réfléchir et monter des actions concrètes le vendredi 4 novembre à 19h salle de l'aire pour un forum ouvert (ateliers collectifs de réflexion-action), qui permettra directement de nous sentir tous acteurs du changement qu'on veut construire, et de réaliser à quel point chacun d'entre nous peut être acteur du changement, s'il le souhaite !
Ne vaut-il pas mieux compter sur nous même et notre force d'action collective (à laquelle nous ne croyons probablement pas assez...) plutôt que sur de très potentielles décisions politiques ou miracles technologiques ?! Commençons les actions dès aujourd'hui pour accroître la résilience* de notre territoire, seule solution cohérente de long terme ...
Plus d'infos sur : http://frontignantransition.forum-pro.fr/ ou http://www.transitionfrance.fr/


*La résilience
est la capacité des systèmes à retrouver leur équilibre après une
perturbation. Dans le cadre des villes, la résilience est la capacité
d'une ville à ne pas s'effondrer aux premiers signes d'une pénurie de
pétrole ou de nourriture. La notion de résilience est différente de
celle de soutenabilité,
qui est la seule généralement mise en avant. Par exemple, une
communauté qui récupère les déchets pour expédier au centre de tri
réduit sa pression sur l'environnement, mais ne devient pas plus
résiliente pour autant. Elle pourrait augmenter cette dernière en
transformant localement ces déchets en matériaux d'isolation.

Voir le profil de l'utilisateur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum