FORUM FRONTIGNAN site officiel des citoyens

Forum Frontignan - Site officiel des citoyens


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Un OFF du FIRN marginalisé mais convivial.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Un OFF du FIRN marginalisé mais convivial. le Lun 2 Juil 2012 - 20:09

P.Aime


Membre chevronné
Membre chevronné
 le FIRN off



Eh bien les FIRN ont vécu. Le « IN » et le « OFF ». Oui mais comment ? Pour ce qui nous concerne, c’est plutôt le OFF qui nous a intéressé. Parce que Battisti et Fred Vargas ont d’autres soutiens médiatiques autrement plus huppés ! En effet le révolutionnaire Italien exilé au Brésil et la P.P.P. (la Papesse du Polar Parisien) ont, semble-t-il, leurs fervents supporters à Frontignan, ils en ont bien de la chance!

Occupons-nous alors de nos « offeurs », les bannis, les exclus, les indésirables, les "Battisti de la littérature"donc, les marginaux du « IN », auxquels les autorités ont attribué un strapontin sur les fientes de pigeons, au pied de l’église et en face de l’Office de Tourisme ("On ne vous avait pas vus, dans le renfoncement de l'église", déclarait samedi une visiteuse). Un strapontin pour ces auteurs locaux, de polars, surtout, qui n’ont toujours pas voix au chapitre sous les barnums blancs et sur le tapis rouge rutilant des prestigieux voisins du square de la Liberté.

Alors, même s’ils n’étaient ni 34, ni même 10, comme annoncés par le grand quotidien régional, ils se sont sagement installés vendredi après-midi sur leur petite esplanade de fortune pour accueillir celles et ceux qui eux ne font pas de différence entre « petits » et « grands » auteurs de polars. Il y avait aussi une poétesse et un auteur de récits sportifs où intervient le diabète, tous membres des « Auteurs au Soleil », l’association frontignanaise qui entend faire vivre à sa manière, la littérature et l’écrit dans sa diversité. On retrouvera d’ailleurs ces auteurs sur le marché du jeudi et du samedi, sur la place de l’hôtel de ville, là où ils sont quand même et heureusement tolérés, tout cet été.

Puis les visiteurs sont venus. Vendredi après-midi. Samedi et dimanche. En petit comité, et c’est peut-être l’avantage de la formule, on a dialogué, plaisanté, rencontré, fait connaissance, signé des dédicaces, bu le café et même et surtout, dégusté le quatuor de petits rosés parfumés du Caveau des Muscaroles, dont le patron, Norbert Ranchon, est un fidèle et bien sympathique partenaire du OFF du FIRN pour la troisième année consécutive.



Elles ne sont pas belles ces bouteilles roses du samedi midi?!



Et du dimanche midi?!

Et ce, avec aussi quelques notes de hautbois ou de clarinette de notre Jean Alingrin international (puisque invité à Gaeta), qui lui aussi sait reconnaître les amis du OFF.



L'ami Jean et ses compagnons musiciens ont toujours la note joyeuse et....frontignanaise!



Puis dimanche matin, la grisaille avait sans doute été commandée par le « Soleil Noir » de l’organisation !

Tant et si bien que l’après-midi, encore plus arrosé, nos « offeurs » se sont vu proposer par des amis sympathisants, un repli stratégique vers l’abri d’un charmant jardin s’ouvrant…..sur le square de la Liberté et donc, le « IN » ! Personne n’ayant appelé la police (!!!) ni ôté la banderole posée à portée de main des « off….iciels », c’est dans une réelle convivialité, arrosée cette fois de cidre et de café, que nos survivants de cette histoire toujours un peu bizarroïde de "bannis" et "d'officiels", ont poursuivi leur ouverture à ce qui devait être la fête du week-end.



Nouveau fléchage à poser, alors.





Puis la banderole...

Nous disons bien « qui devait ». Car cette fête fut sans doute quelque peu ternie et mouillée, en tous cas, par cette pluie battante, qui en a fait fuir plus d’un des tables de la restauration en plein air. D’où l’effarement de nos « offeurs » en voyant sous leur nez, les poubelles se remplir de repas non consommés, de fruit frais, de desserts et de pain !!!!



On avait prévu trop de pain, apparemment!

De bouteilles de verre aussi, que nos offeurs se sont empressés de jeter à côté dans le bac adéquat



Et Jean-Paul de trier la poubelle, non "traitée" par les traiteurs!

et ce, tout en renseignant le maigre public de passage qui cherchait les toilettes ou la Poste !!!!



Un bon coup de cidre, pour conjurer la pluie, sous les auvents des amis hospitaliers

Le FIRN OFF 2012 est donc mort, vive le FIRN OFF 2013 ! Quel en sera son visage ? Il est très probable que la formule 2012 ne sera pas reconduite. Une autre va être élaborée. Puis proposée…..aux autorités. L’idéal ? Un petit coin, comme il y a quatre ans, sous les barnums blancs, pour nos auteurs locaux de romans policiers-et autres genres, si acceptés !- auprès des grandes écuries des éditions parisiennes. Sinon, ce serait alors- avec l’accord du gentil Michel-le retour vers « le Jardin des Auteurs » de l’avenue du Général de Gaulle-qui avait même eu droit au tapis rouge, l’an passé-et qui générerait des animations nouvelles et typées…..que ne proposerait donc pas le « IN », le grand méchant frère du OFF !!!!

Voir le profil de l'utilisateur

MARINATOLERANCE


Nouveau membre
Nouveau membre
Merci Mr AIME de votre hommage à nos auteurs locaux qui ne démériteraient pas de s'installer en place d'honneur du côté IN

Voir le profil de l'utilisateur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum