FORUM FRONTIGNAN site officiel des citoyens

Forum Frontignan - Site officiel des citoyens


INFOS
VILLE

INFOS PRATIQUES

TOURISME

ECOCITOYENNETE
ANNUAIRE ASSOCIATIONS



Derniers sujets
»  Frontignan, capitale de l’énergie coopérative
Aujourd'hui à 17:18 par P.Aime

» Sommaire Frontignan du Petit Journal du 29 juin.
Hier à 15:10 par P.Aime

» Le Petit Journal de ce jeudi 22 juin.
Sam 24 Juin 2017 - 22:17 par frontignanais

» Ma présentation
Ven 23 Juin 2017 - 11:41 par PaulinePop

» Le Petit Journal du jeudi 15 juin.
Mar 13 Juin 2017 - 18:28 par P.Aime

» Le Petit Journal du jeudi 1er juin
Mar 30 Mai 2017 - 14:02 par P.Aime

» Le N°400 du petit Journal de demain jeudi 25 mai.
Mer 24 Mai 2017 - 13:48 par P.Aime

» Le Petit Journal du jeudi 18 mai
Mer 17 Mai 2017 - 12:16 par P.Aime

» Dans Le petit Journal du jeudi 11 mai
Mer 10 Mai 2017 - 19:01 par P.Aime


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Amours et enfants précoces au 48èMusc'art

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Amours et enfants précoces au 48èMusc'art le Mer 12 Oct 2016 - 17:27

P.Aime


Membre chevronné
Membre chevronné

Patrick Misse, à droite, a fait passer l"émotion dans le public, avec la question des enfants précoces

Le 48è Musc’art du mois d’octobre s’est de nouveau déroulé au restaurant « Côté Mer », à Frontignan-plage. Devant un public de quelque 25 personnes, Angela Mamier a accueilli ses deux invités du jour, deux écrivains à la plume bien trempée.
Eric Gohier, le frontignanais, grand pourvoyeur de textes et de livres, présentait son troisième roman, « le plus autobiographique », selon lui, « La dernière aube ». Traitant des choses des amours passées et des relations de couple, Angela Mamier a essayé d’obtenir des conseils de celui qui qui pouvait passer pour un conseiller conjugal et d’entraîner le public vers un débat sur la vie au quotidien des couples mariés-ou pas- mais à part quelques remarques sur la routine, à éviter « comme la rouille » et le combat pour maintenir l’union au lieu de partir, le sujet, pour une fois, n’a pas semblé soulever les passions.

Un public toujours bien présent pour apprécier la qualité des prestations.
Le Dr Patrick Misse, sétois, ophtalmologiste de son état  allait traiter d’un tout autre sujet, faisant écho à l’aube du titre précédent,  « Les parias d’Aubenas ».  Fruit d’un long et profond travail d’étude de la question des problèmes vécus par les enfants précoces, dits surdoués, le Dr Misse a produit un gros pavé présenté sous la forme d’un roman où ces 2% d’ enfants précoces au fonctionnement cérébral différent  sont présentés avec leur hypersensibilité et toutes les difficultés qu’ils vivent (incompréhension, harcèlements, rejet) alors qu’ils ont un grand besoin d’affection de la part des familles, de leur entourage et des enseignants. D’où ce collège d’Aubenas, l’une des ares écoles de France qui s’occupe de ces enfants et dont le bien-fondé apporte des solutions que l’Education Nationale ne possède pas.Patrick Misse a bien précisé que ce livre était fait « pour transformer l’ignorance en clairvoyance », ne clairvoyance non seulement nécessaire à l’ophtalmologiste mais à tous, parents d’enfants précoces…ou pas d’ailleurs.

Et les traditionnelles dédicaces, après les interventions.

La prestation de Patrick Misse a fortement impressionné son public, avant que la soirée ne soit couronnée par le superbe repas servi par Stéphanie de Côté Mer.

Voir le profil de l'utilisateur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum