FORUM FRONTIGNAN site officiel des citoyens

Forum Frontignan - Site officiel des citoyens


INFOS
VILLE

INFOS PRATIQUES

TOURISME

ECOCITOYENNETE
ANNUAIRE ASSOCIATIONS



Derniers sujets
» JOURNEE MONDIALE DU DIABETE
Dim 19 Nov 2017 - 22:18 par frontignanais

» Journée Mondiale du Diabète à Sète
Mer 15 Nov 2017 - 19:37 par P.Aime

» JOURNEE MONDIALE DU DIABETE
Lun 13 Nov 2017 - 20:39 par frontignanais

» Journée Mondiale du Diabète aux Halles de Sète ce mardi 14
Lun 13 Nov 2017 - 14:46 par P.Aime

» Musc'art 61 sur Médiaterranée
Jeu 9 Nov 2017 - 14:53 par P.Aime

» A la salle Izzo, une exposition en or.
Sam 21 Oct 2017 - 10:54 par P.Aime

»  60è Musc'art: pour la Guadeloupe et une Dame aux yeux verts
Jeu 12 Oct 2017 - 17:28 par P.Aime

»  Va-t-on ouvrir les yeux et la bouche, un jour?
Mar 10 Oct 2017 - 14:00 par P.Aime

» les douceurs du mistral
Dim 24 Sep 2017 - 18:46 par P.Aime


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Un conseil municipal largement dominé par les "cabaniers".

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

P.Aime


Membre chevronné
Membre chevronné

"Mais oui, bien sûr M.le Maire, venez avec nous sur la photo"

C’est sans doute une première qui s’est déroulée lors de ce conseil municipal d’hier mercredi 12 juillet à la salle Voltaire. A 18h30, une petite centaine de personnes, la plupart vêtues d’un T-shirt arborant « Sauvons les cabanes des Aresquiers » s’apprêtaient à faire la photo de famille au pied des escaliers dans le parc Voltaire (Orsetti). La raison de toute cette sympathique animation était donc bien affichée. Du coup, il a fallu se rassembler, se poser pour le photographe, devant le public venu en soutien et….quelques élus, dont M.le maire, Pierre Bouldoire, qui, voyant la photo prête à se faire, a quand même dû s’inviter, oublié qu’il a failli être alors que s’annonçait une séance de conseil, pour plus de la moitié occupée par le 15è point à l’ordre du jour, devenu le premier, vu l’importance de la question et celle du public venu en nombre et resté debout pour la moitié.


Des T-shirt chocs!

Après une entrée en matière très circonstanciée du maire qui a rendu un long hommage à Simone Veil, avant de demander une minute de silence-surtout pour « les camps de concentration, qui n’étaient pas un détail »- M.Bouldoire a lu la fameuse motion de soutien a l’Association des Riverains du Canal des Aresquiers, qui rassemble tous les habitants de ce quartier menacés d’expulsion par l’Etat, propriétaire des terrains où sont ces maisons d’habitation qui font, comme l’a précisé le maire, partie d’un précieux patrimoine local. Et alors, dans une longue plaidoirie dont il a le secret, le maire, d’étayer le soutien demandé au conseil municipal, par toute une liste d’arguments pleins de raison, de sagesse, de logique et d’humanité, et dont le cœur porte sur « la différence de traitement infligée à ces citoyens, menacés par une soi-disant submersion par les eaux du canal et donc expulsables par prévention, alors que d’autres quartiers habités de Frontignan comme la plage, le Caramus et la Peyrade, sous le coup d’une menace encore plus grande, ne sont pas expulsables, eux ». Autrement dit, une même menace mais deux propriétaires de terrains différents et deux traitements des citoyens différents. C’est probablement le point fort de l’argumentation que la ville risque d’avancer si elle va jusqu’au bout de sa logique de soutien aux cabaniers, en se joignant à l’ARCA dans une nouvelle procédure d’appel. Et en cas de nouveau refus de l’Etat, la commune demanderait une « juste indemnisation » des résidents.



Un public qui a rempli la salle, assis et debout

L’Etat, justement, M.Prato, leader de l’opposition FN, bien que soutenant la motion, a voulu dire « qu’on a beau faire, l’Etat  n’était pas habitué à plier ». M.Bouldoire a répondu que « si l’Etat est faible, le pays devient faible mais que s’il est trop fort, nous étouffons, qu’il n’est pas au-dessus du droit et qu’il vaut toujours la peine de mener combat pour l’équité et le bon droit » et M.Arnal de préciser « qu’après 17 ans de combat, la halte plaisance a vu le jour sur le quai Voltaire », Mme Duranton précisant elle aussi tout le caractère humain du quartier des cabanes à travers la famille Moreno (présente dans la salle).

La petite fête, en chanson, avant la victoire?


Après le vote à l’unanimité de cette motion, il a fallu lever la séance, pour raison….festive, la chorale des cabaniers offrant après le T-shirt au maire, une petite chanson de leur cru, avec accompagnement au tambourin, disant en gros que « nous ne dégagerons pas » !!!!Applaudissements, sourires et satisfaction générale ont été le point d’orgue de ce premier point, traité en une heure et quart, avant que le maire ne rouvre la séance pour les 14 autres points.


Voir le profil de l'utilisateur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum