FORUM FRONTIGNAN site officiel des citoyens

Forum Frontignan - Site officiel des citoyens


INFOS
VILLE

INFOS PRATIQUES

TOURISME

ECOCITOYENNETE
ANNUAIRE ASSOCIATIONS



Derniers sujets
» Place du Contr’un, regards du maire vers l’avenir.
Dim 13 Jan 2019 - 17:43 par P.Aime

» Concert pour un orphelinat dimanche 13 salle de l'Aire
Sam 12 Jan 2019 - 12:11 par P.Aime

» INVITATION GALETTE DES ROIS
Sam 29 Déc 2018 - 20:46 par frontignanais

» MEILLEURS VŒUX 2019
Sam 22 Déc 2018 - 23:26 par frontignanais

» Charmante Chorala dau Païs
Lun 17 Déc 2018 - 19:41 par P.Aime

» La Police a passionné le 74è Musc'art
Ven 14 Déc 2018 - 21:28 par P.Aime

» La Team Mum, sur tous les fronts pour Noël
Ven 14 Déc 2018 - 20:37 par P.Aime

» Que vive la Coop singulière à Sète!
Mer 12 Déc 2018 - 19:50 par P.Aime

» Concert pour l'AMMI dimanche (Aire)
Mer 12 Déc 2018 - 13:48 par P.Aime


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Place du Contr’un, regards du maire vers l’avenir.

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

P.Aime


Membre chevronné
Membre chevronné
Voici une présentation de vœux du maire de Frontignan, Pierre Bouldoire, qui a revêtu une nouvelle originalité, ce samedi 12 janvier.
D’abord par le lieu, la toute nouvelle place du « Contr’Un », qui allait être inaugurée, devant la médiathèque Montaigne-vers laquelle la route d’entrée à partir de l’avenue de Montpellier, mériterait elle aussi une « inauguration », vu son état encore improbable !-
Puis bien sûr par son contenu, toujours intéressant, quand Pierre Bouldoire parle, ainsi que par la forme de la cérémonie, dont le protocole avait été soigneusement mis au point, comme d’habitude.
Beaucoup de monde alors sur cette vaste esplanade, illuminée par un soleil hivernal quand même bienfaisant, pour contrecarrer un mistral bien présent mais créateur d’un ciel bleu rutilant.

Pour l’ambiance, de la musique aussi, jouée par des créatures blanches –annonciatrices de la neige ?!- et circulant dans la foule, des distributeurs de livres-« Le discours de la servitude volontaire » d’Etienne de la Boétie, l’ami de Montaigne, et auteur de ce « Contr’un », qui a donné son nom à la place inaugurée.
Dans la foule, des frontignanais, bien sûr, avec les résidents des Aresquiers, autour de Mme Dumas, debout, à plus de 80 ans, deux conseillers généraux issus de la ville, Christophe Durand, le maire de Mireval, beaucoup de sétois-qui distribuaient même le livre- autour de François Commeinhes, maire de Sète et président de l’Agglopôle, qui a été invité à monter sur scène, par le maire de Frontignan.



Mais il fut procédé à la coupe du « ruban », lequel, pour n’être pas tricolore, pour une fois, était plaqué au sol, sous forme d’une longue banderole de un mètre de largeur qui a été coupé par une jeune fille, à genoux !!!
Le maire a annoncé qu’il serait bref, mais qu’il ne fallait pas le croire ! Effectivement, Pierre Bouldoire est resté égal à lui-même quand il prend le micro !



Et d’entrer finalement assez vite dans le sujet : celui des élus, qui doivent être plutôt jugés à l’aune des actes plutôt qu’à celle des paroles. Et de rappeler ce qui avait été dit il y a 20 ans à propos de cette friche du Soufre, des « paroles de combat, de résistance et d’espoir », pour qu’elle ne reste pas un désert mais devienne un « cocon de supplément de vie ». « Et nous l’avons fait, ensemble, (un mot qui reviendra souvent), avec une conjugaison de talents, qui ont ouvert la porte de l’avenir… », celui de la médiathèque, puis de cette place publique, destinée à une population,  « qui a eu un allié : le temps et la fidélité à un projet ».


 Des vœux de Pierre Bouldoire en 2021 ou 2022 ?
La vision de l’avenir s’est poursuivie, avec les terrains de Lafarge, qui vont être réinvestis, pour « un balcon sur le bassin de Thau… comme ceux de la raffinerie Mobil, en dépollution actuellement et sur lesquels je vous présenterai peut-être mes vœux d’ici deux ou trois ans ». Alors là, maladresse de la part du maire ou annonce subliminale de sa candidature à la mairie pour l’an prochain, afin d’être présent sur la friche Mobil en 2021 ou 2022 ? Cela mériterait quelques précisions…



          Politique, quand tu nous tiens…
Et cette forme de bilan de mandat s’est poursuivi :… «  Nous avons sauvegardé l’étang des Mouettes et développé économiquement le port de plaisance.. » avant d’affirmer que « nous étions en avance avec toutes ces idées…nous les avons réalisées ....alors continuons », vec des idées aux couleurs gilets jaunes-dont un groupe était présent- « Taxons et contraignons ceux qui produisent…et on amènera les gens à nous faire des propositions valables… ».
Au passage, une petite considération sur la politique …  « où il n’y a pas d’amis…il n’en faut pas, sinon, gare…je te donne tu me donnes…non, la seule route qui vaille, c’est celle de l’intérêt général…du vivre en paix, tout en corrigeant les hasards de la naissance et en agissant pour tous.. »
Par contre, « dans le monde des idées, l’amitié, c’est important », en citant Montaigne et la Boétie, avant de revenir à Frontignan, « ville de résilience et de reconquête… ». « Une vile que j’aime, a martelé Pierre Bouldoire, qui « aime aussi les autres…puisque nous avons dit oui à l’intercommunalité.. »
A suivi un chapitre plus littéraire sur les divers noms qui ont été donnés aux rues de ce quartier du Soufre, avant de revenir à la politique –décidément !!- « Nous sommes tous responsables, car en possession d’un cerveau… ». Ceci, afin de prendre en considération que « la Constitution de 58 doit évoluer avec notre temps », avant de souhaiter une autre République et bien sûr la santé et le bonheur à tous ses concitoyens.
Avant le bain de foule qui l’a amené vers la tente (et l’attente !) de l’apéritif, Pierre Bouldoire, qui n’avait pas évoqué les Gilets Jaunes », a toutefois laissé le micro au groupe présent.




Un responsable de Sète a alors dit « stop aux déclarations gouvernementales maladroites… » avant de lever « le poing de l’union, contre cette politique qui ne nous convient pas », d’espérer que les doléances vont mener à quelque chose  et de demander au gouvernement de sortir de cette crise, avec de bonnes solutions. Enfin, d’évoquer l’espoir d’un référendum et « le combat, sans violence, pour nos conditions de vie ».
Un peu moins de monde pour écouter les gilets jaunes!


Vraiment, quelle matinée riche et intéressante avec ce peuple et ses responsables, qui vibrent, en dialogue et en espoirs…qui font vivre !

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum