FORUM FRONTIGNAN site officiel des citoyens

Forum Frontignan - Site officiel des citoyens


INFOS
VILLE

INFOS PRATIQUES

TOURISME

ECOCITOYENNETE
ANNUAIRE ASSOCIATIONS



Derniers sujets
» Dans Le Petit Journal de jeudi 23.
Mar 21 Mar 2017 - 17:29 par P.Aime

» Iris de la Gardiole et question.
Mar 14 Mar 2017 - 22:15 par P.Aime

» Dans Le Petit Journal de jeudi.
Mar 14 Mar 2017 - 9:47 par P.Aime

» Le Petit Journal de demain mercredi 1er mars
Mar 28 Fév 2017 - 16:54 par P.Aime

» le petit Journal du 22 février arrive demain mercredi
Mar 21 Fév 2017 - 22:58 par P.Aime

» Bonjour le forum !
Jeu 9 Fév 2017 - 14:50 par P.Aime

» Le Petit Journal s'intéresse à vous.
Mer 8 Fév 2017 - 17:04 par P.Aime

» Un candidat déclaré aux législatives sur la 8è
Mer 8 Fév 2017 - 16:50 par P.Aime

» La famille Cosseron, toujours dans l'Art
Mer 8 Fév 2017 - 16:45 par P.Aime


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Réhabilitation de la décharge des Prés St martin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

aline

avatar
Envoyé spécial
Envoyé spécial
Elus et techniciens de la ville et de l’agglo ont visité le site réhabilité de la décharge des Prés St Martin.
Sous l’herbe verte, il fut un jour une décharge


De gauche à droite, Williams Méric, vice-président chargé de la
protection de l'environnement, Pierre Bouldoire et François
Commeinhes sur le site de l’ancienne décharge réhabilitée


Démarrés en avril 2006, les travaux de réhabilitation de la décharge des Prés St Martin à Frontignan se sont terminés en décembre dernier. Après celles de Villeroy à Sète, des Boudas et des Pradels à Marseillan, celle de Frontignan est la 4ème décharge de l’agglomération de Sète à être réhabilitée par la CABT qui terminera son programme en 2007 avec celle de Gigean.
Les travaux du site muscatier ont débuté par le reprofilage des déchets en dôme pour empêcher la stagnation des eaux de pluie. En parallèle, à partir du mois de mai 2006, des matériaux argileux en provenance de Balaruc le Vieux ont été apportés sur le site afin de créer une couverture semi-perméable de 50 cm sur les déchets et par conséquent éviter l’infiltration des eaux pluviales et favoriser ainsi leur ruissellement vers l’extérieur. La décharge a ensuite été recouverte de 50 cm de terre végétalisée et plantée. Un fossé de colature (filtre) et un cheminement piéton autour du site ont enfin été réalisés, le tout pour un montant total de 1,6 M E.
Pour mémoire, cette décharge de 13ha, située en bordure de l’étang des Hierles et du canal du Rhône à Sète, a accueilli de 1977 à 1995 des déchets de tous ordres du canton de Frontignan. Définitivement fermée à tout dépôt en 1997, il aura fallu plus de 10 ans et le passage de la compétence à la CABT pour voir enfin en lieu et place du site pollué et puant, un champ verdi d’herbe où pointent déjà quelques coquelicots, «une jolie prairie prête à accueillir le troupeau de chèvres municipal» plaisantait mardi Pierre Bouldoire, maire de la commune. Un plus incontestable pour les riverains autant pour les odeurs que le paysage.
Question odeurs, reste encore la station de compostage clairement sous dimensionnée pour les nouveaux besoins. Le réaménagement et l’extension de la déchetterie ont également été évoqués. «Des travaux devraient commencer avant la fin 2007» a expliqué Jean-Louis Arquillière, directeur général des services techniques de la CABT.
Lors de cette visite, les élus de la Ville comme de l’agglomération n’ont pas caché leur satisfaction. «C’est la concrétisation d’une volonté commune et d’investissements collectifs de la CABT dans sa mission de protection de l’environnement» se félicitait François Commeinhes, président de l’agglo en précisant qu’une réflexion élargie sur la délocalisation de la station de compostage est en cours. «Cette usine est sous dimensionnée, nous travaillons donc à un projet plus adapté où les déchets seraient stockés ici et traités ailleurs». Reste à trouver où; il semblerait que les regards se tournent vers le nord du Bassin de Thau.
Pour Pierre Bouldoire, «Après la sauvegarde de l’étang des Mouettes, cette réhabilitation est pour nous un point extrêmement positif. C’est l’amélioration des conditions de vie des habitants et la préservation de l’environnement, deux priorités municipales» a-t-il insisté.
D’une seule voix, les 2 hommes ont souligné la volonté commune des élus de la CABT freinée par le manque de moyens financiers, la grande agglo avec Montpellier toujours en toile de fond…
Assurément, c’est une belle réalisation d’intérêt général qui vient de s’achever, réparation intelligente des blessures faites à la Ville dans le passé.

Voir le profil de l'utilisateur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum