FORUM FRONTIGNAN site officiel des citoyens

Forum Frontignan - Site officiel des citoyens


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Honneur à la poésie du sud, avec Humanisme et Culture

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Francoli


Envoyé spécial
Envoyé spécial
Ce samedi après-midi 23 juin, le « Total Festum » ouvert le matin par un défilé costumé haut en couleurs précédé par les Grailhes de Thau de Jean Alingrin, s’est poursuivi par un petit festival de poésie au Centre culturel F .Villon, et ce à l’initiative de Georges et Nicole Drano, les poètes frontignanais qui animent « Humanisme et Culture ». (ci-dessous)





« Escoutatz » :telle était la consigne puisqu’étaient au programme des poèmes, des chansons, des contes, avec la participation de Patrick Hannais, comédien, Hervé Tirefort, chansonnier frontignanais (ci-dessous)





et Jean-Marie Petit , poète et conteur en occitan, Nicole Drano-Stamberg , Georges Drano et Angela Nache-Mamier, intervenant en complément de textes dits.

Patrick Hannais a alors mis tout son talent pour dire les poèmes de troubadours, avant qu’Hervé Tirefort, en auteur –compositeur et chansonnier qu’il se dit ne fasse entendre ses créations originales. Patrick et Hervé, seront ensemble de Festival d’Avignon au mois de juillet.(ci-dessous)





Enfin, le public qui comptait deux enfants, a particulièrement apprécié les contes et poèmes de Jean- Marie Petit, pour lequel la bonne vieille langue d’oc est une seconde nature, celle de son berceau de naissance.



Jean-Marie Petit, dans ses oeuvres







Ses poèmes en occitan révèlent des blessures, celles de la croisade des Albigeois, quand le catholicisme a éliminé ses propres ancêtres, probablement cathares. D’où l’appellation de « patarines », pour ses poèmes.

Nicole et Georges Drano ont choisi et lu avec finesse quelques extraits remarquables d’œuvres de poètes du sud comme René Char, Pierre Reverdy, Max Rouquette et Francis Ponge.

Cet hommage discret à l’occitan a mis en évidence la richesse du vocabulaire de cette langue, son expressivité, sa grande et prestigieuse production littéraire, ancienne mais toujours aussi vivace.

Et le temps s’est arrêté samedi après-midi avec ces paroles de Max Rouquette : « Moi, fils de vigneron d’Argeliers, j’ai écrit pour tous ces gens à qui on a inculqué la honte d’être occitan…J’ai voulu leur rendre leur dignité et si c’était à refaire, je le referais…. ».

Justice a de nouveau été rendue à l’occitan ce samedi, grâce à l’action d’Humanisme et Culture.

Voir le profil de l'utilisateur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum