FORUM FRONTIGNAN site officiel des citoyens

Forum Frontignan - Site officiel des citoyens


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

[ Monde ] Journée mondiale contre le sida

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 [ Monde ] Journée mondiale contre le sida le Ven 1 Déc 2006 - 12:39

aline

avatar
Envoyé spécial
Envoyé spécial
Journée mondiale contre le sida

25 ans après l’apparition du virus VIH, la pandémie continue de progresser, avec 11 000 nouvelles contaminations par jour et près de 3 millions de morts par an. A ce jour, d’après un rapport de l’Onusida (Le Programme Commun des Nations Unies Sur le VIH/SIDA), 39,5 millions de personnes sont porteuses du virus dans le monde. Drame médical d’envergure mondiale, catastrophe planétaire, le traitement de cette maladie est une affaire politique.
74% des médicaments sont toujours sous monopole et 77% des Africains n’ont pas accès aux traitements antirétroviraux. A l’évidence, ni les firmes pharmaceutiques ni les pays riches n’ont joué le jeu du partage, à commencer par les Etats-Unis qui se sont attachés à contourner la déclaration de Doha en signant des accords bilatéraux sur le libre-échange avec les pays en développement. Ces accords interdisent à leurs signataires d’avoir recours aux médicaments génériques.
L’an dernier, en France, quelques 6700 personnes ont découvert leur séropositivité et plus de 1200 ont développé un sida avéré. Ces deux chiffres, fournis par l’Institut de veille sanitaire, révèlent qu’en France aussi l’épidémie se poursuit, doucement mais sûrement. On comptabilisait 60833 cas de sida et environ 150 000 séropositifs dans l’Hexagone à la fin 2005, donc, attention, ça n’arrive pas qu’aux autres.
A l’occasion de la Journée mondiale, faites le plein de préservatifs, ils sont vendus 20 cts !
Bientôt l’hiver, sortez couvert !

http://www.lecrips.net/journee-mondiale-sida/index.asp
http://www.actupparis.org/

Voir le profil de l'utilisateur

gégé


Envoyé spécial
Envoyé spécial
Hé oui, aujourd'hui, c'est la Journée Mondiale de Lutte contre le SIDA...
Mais la lutte et la prévention, ce n'est pas qu'une journée, c'est toute l'année

Désolé, c'est un peu long mais efficace......

Du bon usage de la capote


Préservatifs, capotes, condoms… Quel que soit le nom que vous lui attribuez, sachez que c’est le seul moyen de contraception, qui empêche la contamination par le sida ou par une autre Maladie Sexuellement Transmissible (MST). Les autres moyens de contraception (pilule, ovule, stérilet…) vous permettent uniquement d’avoir des rapports sans risque de grossesse. Alors, pour des relations plus agréables car plus protégées, à vos capotes !

Ne pas négliger la prévention


Si les traitements sont de plus en plus efficaces, ils ne permettent pas un relâchement côté prévention. Ces traitements ne rendent pas la maladie bénigne et restent extrêmement contraignants et difficiles à supporter. De plus, ils ne sont pas définitifs, n'ayant une efficacité que transitoire. De nombreux malades échappent aux multi-thérapies (traitement associant deux, trois ou quatre molécules) et pour l'heure, il n'existe pas d'alternatives. D'autres deviennent résistants au bout d'un certain temps. En clair, les multi-thérapies permettent à la majorité des malades de vivre plus ou moins bien avec la maladie mais en aucun cas de guérir du sida.

Le meilleur traitement reste donc la prévention ! Le virus se transmettant par le sperme, les sécrétions vaginales et le sang, il est simple de se protéger. Utilisez systématiquement des préservatifs, lubrifiés à l'aide d'un lubrifiant à base d'eau, pour tous vos rapports sexuels : génitaux, oro-génitaux, ano-génitaux. Attention : en aucun cas, vous ne devez utiliser de vaseline, crèmes ou huiles pour lubrifier votre préservatif car ces produits le rendent poreux et perméable au virus. Utilisez un nouveau préservatif à chaque rapport. Si vous êtes toxicomane, n'échangez pas vos seringues, aiguilles ou matériel d'injection (coton, cuillère,.) avec d'autres. Des " kits stériles "(steribox) sont disponibles dans les pharmacies.

L'importance du dépistage


Les tests de dépistage peuvent se faire dans un laboratoire public ou privé, sur prescription médicale. Ils sont alors remboursés par la Sécurité sociale. Si vous souhaitez bénéficier de l'anonymat et de la gratuité de la consultation médicale, rendez vous dans un centre de dépistage anonyme et gratuit (CDAG).

En cas de contamination accidentelle, vous devez faire un test de dépistage dans les plus brefs délais. Aujourd'hui, un traitement précoce et préventif peut être mis en place dans les heures qui suivent la contamination sous certaines conditions. Délivré par les services d'urgence des hôpitaux ou les centres de dépistages agréés, ce traitement peut détruire le virus avant qu'il ne vous infecte.

Ghislaine Trabacchi



Le préservatif féminin


Ce nouvel outil de contraception protège également des maladies sexuellement transmissibles (MST). Sans latex, utilisable avec des lubrifiants, il peut "rester" en place longtemps avant et après le rapport...
En polyuréthanne, il est plus fin mais néanmoins plus résistant que le latex utilisé pour le préservatif masculin. Il est lubrifié et à usage unique.

Est-il efficace ?

Le préservatif féminin n’est disponible en France que depuis peu. Outre un problème de définition des normes de sécurité, ce retard sur le marché français est du à l’attente par le Gouvernement des résultats d’études poussées sur sa fiabilité en tant que méthode de contraception et de protection contre les MST. Le préservatif féminin a d’ailleurs passé ces tests avec succès : 99,2 % d’efficacité contraceptive pour une utilisation systématique et correcte, barrière efficace contre les agents responsables des MST (virus de l’herpès, virus de l’hépatite B, virus du sida…).

Ce préservatif offre notamment aux femmes une meilleure maîtrise des moyens de prévention, dans la mesure où la protection ne fait plus forcément intervenir le partenaire masculin. D’un point de vue plus pratique, il procurerait une sensation de propreté, le sperme restant à l’intérieur. L’anneau extérieur, par son frottement sur le clitoris, permettrait d’atteindre l’orgasme plus rapidement.

Si toutes les utilisatrices semblent satisfaites du préservatif féminin, certaines soulignent quelques inconvénients. Ainsi, le préservatif féminin, nécessite un brin de pratique, trois ou quatre essais avant de parvenir facilement à le placer. Il est donc conseillé de s’entraîner seule avant la première utilisation ! Le fabricant précise d’ailleurs que ce préservatif "ne peut être proposé qu’aux femmes ayant déjà eu des rapports et ayant une bonne connaissance de leur anatomie". D’autres utilisatrices soulignent le fait que le préservatif féminin peut parfois s’avérer bruyant lors des rapports…

Alain Sousa


Allergie au latex : ayez le bon réflexe !


Contraceptif incontournable, le préservatif est la seule protection contre les maladies sexuellement transmissibles, y compris l'infection à VIH. Mais pour certains, le latex qui le compose est source d'allergie. Pour que capote ne rime plus avec démangeaisons et irritations, des solutions existent désormais...

Allergie au latexMatériau de base des produits en caoutchouc, le latex est extrait de la sève de l'arbre à caoutchouc tropical, l'Hevea brasiliensis. On le retrouve ainsi dans nombre de produits d'usage courant : les gants ménagers, les tétines, les bonnets de bain, la colle des enveloppes et également les préservatifs. L'allergie au latex naturel (LN) a été reconnue comme un problème de santé publique depuis la fin des années 1980.

Pas question d'être privé de capote !

Plus question de choisir entre abstinence et allergie. Quatre produits permettent aujourd'hui de réconcilier amour et protection :

* Crystal (Manix) : le préservatif hypoallergénique en latex déprotéinisé, c'est-à-dire pauvre en protéines de latex naturel. Au cours des phases de production, des lavages intensifs extraient les allergènes afin d'en limiter la teneur. Selon une étude clinique réalisée par le Pr. Leynadier de l'hôpital Tenon*, ce latex déprotéinisé minimise les risques d'allergie ;
* Femidom (Terpan) : Le préservatif féminin est une gaine à base de polyuréthane et ne contient pas de latex. Pour en savoir plus sur l'utilisation et le mode d'emploi de ce produit, vous pouvez lire notre article qui lui est consacré ;
* Avanti (Durex) : Dernier né des préservatifs masculins, c'est le premier sans latex. A la place du composé allergisant, un nouveau type de polyuréthane : le duron. Plus résistant que le latex, transparent, sans odeur et extra-fin (0,045 mm), ce produit pourrait séduire plus que le marché restreint des allergiques.
* Protex Original (Protex) : Ce préservatif en polyuréthane ultrafin, lubrifié avec réservoir et couleur naturelle repousse encore les limites de l'infiniment fin... seulement 35 microns d'épaisseur (0,035 mm) ! C'est probablement le plus fin au monde.
David Bême


Voilà, un petit récap. pour ne pas vous envoyer simplement sur un lien..
Source : http://www.doctissimo.fr/html/dossiers/sida/sida.htm

Voir le profil de l'utilisateur http://www.basketfrontignan.com

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum