FORUM FRONTIGNAN site officiel des citoyens

Forum Frontignan - Site officiel des citoyens


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

[ France ] José Bové dans l'attente...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 [ France ] José Bové dans l'attente... le Jeu 26 Juil 2007 - 10:49

aline

avatar
Envoyé spécial
Envoyé spécial
José Bové dans l'attente d'une convocation pour son éventuelle incarcération


TOULOUSE (AFP) - Le leader altermondialiste José Bové, condamné en novembre 2005 à Toulouse à quatre mois de prison pour un fauchage de maïs transgénique, a annoncé mercredi à Millau qu'il attendait une convocation du juge d'application des peines, à laquelle il a affirmé ne pas vouloir se soustraire.


Le procureur général de Toulouse a transféré la semaine dernière au procureur général de Montpellier le dossier, qui doit être ensuite transmis à une juge d'application des peines (jap) de Millau, ville près de laquelle réside José Bové, a-t-il indiqué lors d'une conférence de presse.

"Je ne fuis pas mes responsabilités, j'assume mes actes, j'attends que le procureur me convoque", a déclaré José Bové, rappelant qu'il avait déjà été plusieurs fois condamné et emprisonné et qu'il ne s'était "jamais soustrait à (ses) responsabilités".

L'ex-leader de la Confédération paysanne, candidat à la présidentielle 2007, a été condamné à quatre mois de prison ferme le 15 novembre 2005 par la cour d'appel de Toulouse pour un arrachage de maïs transgénique en juillet 2004 à Menville (Haute-Garonne). Cette condamnation a été confirmée le 7 février dernier par la cour de cassation.

"On voit bien que le gouvernement est embarrassé", a estimé M. Bové, qualifiant de "politiques" sa condamnation et les poursuites judiciaires à son encontre.

"Le président de la République doit y réfléchir à deux fois. Si je devais être incarcéré, ce serait une façon de sortir de l'état de grâce", a-t-il ajouté, indiquant qu'il était "prêt à débattre" avec Nicolas Sarkozy, à la condition préalable d'un moratoire sur les OGM.

"Comment envisager un Grenelle de l'environnement avec quelqu'un qui serait emprisonné pour avoir défendu l'environnement ?", s'est-il encore interrogé.

José Bové a précisé qu'il n'accepterait aucun aménagement de peine, tel le port d'un bracelet électronique. "Pas question de porter un bracelet électronique! Je ne suis pas un animal rare qu'il faut baguer pour voir où il va", a-t-il lancé.

L'ancien leader syndical s'est également déclaré hostile à "demander une grâce", et s'est dit par ailleurs prêt à participer à de nouvelles actions de faucheurs volontaires, dont certains responsables étaient à ses côtés.

"C'est certain, on retrouvera cet été les faucheurs volontaires dans les champs", a déclaré Christine Thelen, porte-parole de la Coordination des Faucheurs volontaires, qui revendique 6.700 militants actifs sur toute la France et doit tenir sa prochaine assemblée générale le week-end prochain dans le Finistère.

Le leader altermondialiste doit de nouveau être convoqué en septembre devant le tribunal correctionnel de Carcassonne (Aude) et début octobre devant celui de Toulouse pour répondre d'actions anti-OGM auxquelles il a participé.

Copyright © 2007 AFP

Copyright © 2007 Yahoo! Tous droits réservés

Voir le profil de l'utilisateur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum