FORUM FRONTIGNAN site officiel des citoyens

Forum Frontignan - Site officiel des citoyens


INFOS
VILLE

INFOS PRATIQUES

TOURISME

ECOCITOYENNETE
ANNUAIRE ASSOCIATIONS



Derniers sujets
» Le 62è Musc'art à Côté Mer
Mer 13 Déc 2017 - 13:28 par P.Aime

» Jardinage: étude du sol, avec Robert Morez et le CPIE
Lun 11 Déc 2017 - 22:52 par P.Aime

» JOURNEE MONDIALE DU DIABETE
Dim 19 Nov 2017 - 22:18 par frontignanais

» Journée Mondiale du Diabète à Sète
Mer 15 Nov 2017 - 19:37 par P.Aime

» JOURNEE MONDIALE DU DIABETE
Lun 13 Nov 2017 - 20:39 par frontignanais

» Journée Mondiale du Diabète aux Halles de Sète ce mardi 14
Lun 13 Nov 2017 - 14:46 par P.Aime

» Musc'art 61 sur Médiaterranée
Jeu 9 Nov 2017 - 14:53 par P.Aime

» A la salle Izzo, une exposition en or.
Sam 21 Oct 2017 - 10:54 par P.Aime

»  60è Musc'art: pour la Guadeloupe et une Dame aux yeux verts
Jeu 12 Oct 2017 - 17:28 par P.Aime


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Faites passer l'info

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Faites passer l'info le Mar 15 Jan 2008 - 10:40

Jeffe


Membre chevronné
Membre chevronné
Canal + diffuse, mardi 15 janvier 2008 à 20 heures 50, le
magazine d'information présenté par Jean-Baptiste Rivoire, "Faites
passer l'info".



Voiture propre : la grande esbroufe



Pour lutter contre le réchauffement climatique, le gouvernement devrait
prochainement instaurer une « écopastille » pour les voitures neuves
émettant trop de CO2 : elles seraient taxées chaque année.
Les voitures les plus économes en CO2 bénéficieraient au contraire de primes à l’achat.
Mais si le CO2 aggrave le réchauffement climatique, il n’affecte pas notre santé.
Pour les émissions polluantes dangereuses pour la santé - comme les microparticules - rien n’est prévu.
Pourtant, de ce point de vue, le parc automobile français est l’un des plus polluants d’Europe.
En cause : le choix du « tout diesel » fait par Peugeot, Renault ou
Citroën dans les années 1990. Aujourd’hui, 74% des voitures vendues en
France sont « diesel » et la plupart émettent donc des microparticules
(rares sont les modèles français équipés de filtres à particules).
Elles contribuent aux 9500 décès annuels imputés à l’ensemble des
microparticules émises en France et seraient responsables de 100 000
cas d’asthme chez les enfants.
D’ici 2009, l’Europe va diviser par 5 les émissions de particules autorisées pour les voitures.
Mais en France, la question semble taboue : avant d’autoriser la
commercialisation d’un véhicule sur notre territoire, les pouvoirs
publics en mesurent pourtant les émissions. Mais ces mesures de
microparticules restent confidentielles.
En Angleterre, la transparence est au contraire de mise : un site
internet officiel permet de connaître très précisément l’ensemble des
émissions polluantes des véhicules.
Notre enquête rend public le vrai palmarès du niveau de pollution des
voitures diesel vendues en France. Généralement bien classées sur leur
taux de CO2, elles sont nettement moins exemplaires sur leurs émissions
de microparticules.
Cette enquête montre également que le choix du « tout Diesel » opéré en
France dans les années 1990 n’était pas une fatalité : à la même
époque, des constructeurs japonais ont fait un autre pari : marier
motorisation à essence et électrique.
Avec 1 million de véhicules « hybrides » vendues depuis 1997, Toyota a
désormais 10 ans d’avance sur Renault, Peugeot ou Citroën.
Une enquête d’Emmanuel Gagnier et Ludovic Tourte.

ANPE : petites « combines » et fausses promesses


Née il y a tout juste 40 ans, l’Agence Nationale Pour l’Emploi est
aujourd’hui sur la sellette : concurrencée depuis un an par des
entreprises privées, délaissée par les employeurs au profit des petites
annonces… elle n’assure plus que 12% des recrutements opérés chaque
année en France.
La suspectant d’inefficacité, le gouvernement envisage même de la fusionner avec l’UNEDIC en 2008.
Pourquoi l’ANPE est-elle dans cette impasse, comment tente-t-elle de réagir ?
Pour redorer son blason, le service public de l’emploi affiche
désormais ses résultats en terme de « nombre d’offres d’emploi
recueillies », « satisfaites » ou de « suivi mensuel » des chômeurs.
Mais ces résultats correspondent-ils à la réalité ?
"En trois mois d'enquête au coeur du "système ANPE", nous avons
découvert que certaines agences organisent des "petits arrangements"
avec leurs chiffres : leurs offres d’emploi sont gonflées et le suivi
mensuel obligatoire des chômeurs est faussement respecté.
Des "petites combines" parfois avalisées par leur hiérarchie et encouragées par un système de primes et de notation.
Une enquête de Linda Bendali et Jérôme Mignard
Lait : notre ami pour la vie


Le lait de vache, c’est bon pour la santé » : depuis 1954 et
l’instauration du verre de lait obligatoire dans nos écoles, cette
certitude est solidement ancrée dans la culture alimentaire française.
Au pays de Danone (le numéro 1
mondial des produits laitiers), nos supermarchés regorgent de laitages
sous forme de produits frais (lait, yaourts, fromages) mais aussi dans
un grand nombre de préparations industrielles (pizza, saucissons,
bonbons...).
Résultat : les petits français ingèrent en moyenne 1 gramme de calcium
par jour alors qu’il ne faudrait pas dépasser 0,5 grammes. Cela peut-il
avoir des conséquences sur leur santé ?
Notre enquête montre qu’en dehors des traditionnels phénomènes
d’allergies au lait de vache (80 000 bébés concernés par an, soit un
enfant de 0 à 4 ans sur dix), les matières grasses des laitages tendent
à favoriser obésité et diabète.
Plus préoccupant : des études scientifiques ont récemment mis en
évidence un lien entre surconsommation de lait et cancers des ovaires
ou de la prostate.
Ces enquêtes sont-elles fiables ?
Pourquoi sont-elles si peu connues en France ?
Les experts des organismes publics censés nous informer sont-ils vraiment indépendants ?
Comment l’industrie laitière pousse-t-elle nos enfants à consommer ?
Menée en France, aux Etats-Unis ou en Europe du Nord, cette enquête
montre que notre pays tarde à s’interroger sur les conséquences
sanitaires d’une surconsommation avérée de produits laitiers.
Dans d’autres pays comme la
Finlande, des politiques publiques très volontaristes ont été mises en
place pour réduire la surconsommation de laitages.
Une enquête de Cécile Allegra et Carole Gréco


source

Voir le profil de l'utilisateur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum