FORUM FRONTIGNAN site officiel des citoyens

Forum Frontignan - Site officiel des citoyens


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Jacques Attali: l'arrogance faite conseillé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Jeffe


Membre chevronné
Membre chevronné
Lorsque Claude Gloasgen a osé critiquer publiquement "la République des experts", rappelant benoîtement que c’est –peut-être?- le travail des élus du peuple de proposer et d’avaliser les réformes touchant la vie des français, ce pauvre député (UMP!) s’est entendu proposer par Jacques Attali d’aller traîner ses godillots dans la gadoue de "la République des imbéciles".
Jacques Attali, qui a énormément d’idées, n’a jamais eu celle de se frotter au suffrage universel. Il serait pourtant assez cocasse de le voir sur les marchés "vendre" ses réformes invendables au bon peuple.
Lui qui prône le "changement" tous azimuts, n’a pas changé depuis 81: j’ai pu le constater en effectuant un reportage au début du septennat de F. Mitterrand sur les "coulisses de l’Élysée": dans un univers où l’on ne se fait guère de cadeaux, le staff du nouveau président était réellement uni comme les doigts de la main. À ma grandesurprise, les poignards restaient rangés dans leurs dagues, même lorsdes conversations off…
Exception confirmant la règle, un seul conseiller, dont l’arrogance n’avait –déjà!- d’égale que la suffisance, concentrait sur son immodeste personne un flot unanime de reproches et de railleries de la part de ses collègues de travail.
Beaucoup d'idée, dont une très haute de lui même
Jacques Attali, qui a beaucoup d’idées, en a surtout une très haute de sa petite personne: on l’a vu, l’autre soir, invité du 20 heures de France 2, balayer d’un revers méprisant et quasi insultant ("mensonger") le commentaire du journaliste, bien évidemment dans l’impossibilité de se justifier.
Seul le Président a eu l’autorisation de critiquer, dans une limite raisonnable, 2 ou 3 -pas plus, faut pas déconner!- ses 316 propositions décoiffantes (au fait, une réforme des salons de coiffure est-elle prévue?). Mais sûrement pas un vulgaire député, forcément borné, frileux ou populiste. Et encore moins, un minable journaliste - pléonasme!-, forcément superficiel, et inculte, que dis-je, ignare! Une corporation envers laquelle il a toujours professé un mépris abyssal.
Ironie de l’histoire : ce sont des journalistes (anglais) qui l’ont déboulonné de son trône de la BERD en dénonçant, avec force détails, ses excès mégalomaniaques (hall en marbre rare, utilisation immodérée d’un jet privé (il est vrai que les first sont horriblement mal fréquentés, avec tous ces Russes nouveaux riches). Pas de bol: il était tombé sur des journalistes qui avaient osé faire leur boulot. Source

Mais que diable Sarkozy est allé faire en s'entichant de ce penseur prétencieux qui visiblement a pris gout aux couloirs de l'élysée. Plusieurs mois pour nous décréter qu'il faut faciliter l'ouverture de salons de coiffure, plus de taxis alors que tout les villes se creusent le crane pour réduire la circulation, plus de supermarchés alors que l'on sait qu'ils sont tout sauf créateurs d'emplois. Un éléphant qui accouche de la crotte d'une souris.
Je l'ai lu, c'est un ramassi sans cohérence de propositions fantaisistes dont la mise en oeuvre me parrait infaisable. (à part pour les coiffeurs peut etre ?)
Soyons sérieux, s'il ne sagissait pas d'un rapport officiel financé par l'état, (nos impots) j'en rirais sans retenu.
une chose est sûr, c'est que l'éditeur privé qui s'est vu attribuer les droits va faire un carton... s'il publie cela avec un autre titre. Je lui suggére "grand guignole fait de la politique."

Voir le profil de l'utilisateur

Français


Membre chevronné
Membre chevronné
Je ne suis pas tout a fait d'accord sur un point, les supermarchés:
je m'explique, lors de l'ouverture du centre st clair, a Sete (netto et Mr Bricolage entre autres), création de 42 emplois, c'est peut etre pas énorme, mais ça compte quand meme.

Voir le profil de l'utilisateur

Jeffe


Membre chevronné
Membre chevronné
Je ne suis pas tout a fait d'accord sur un point
Patrick
Sur les autres, es tu d'accord avec moi ?
Les supermarchés
Pour ceux-la OK je suis d'accord, leur petitesse peut presque les assimiler à des commerces de proximité.
Mais les supermarchés dont parle attali ne sont pas ceux-la mais les carouf et autre auchan.
En concentrant ainsi les commerces (boucher, boulanger, épicier, meuble, librairie etc) le nombre de personnes travaillant à la commercialisation de ces produits est dramatiquement petit comparé à son équivalent en petits commerces. Et je ne parle pas des salaires et conditions de travail, de la qualité de certains produits, du gaspillage généré, des stratégies commerciales parfois honteuses au détriment du véritable conseil au client, des conditions de négociations avec leur fournisseurs (notemment les maraichés obligés de vendre à perte, le non paiement des cotisations (ursaaf ) en brandissant la menace des licenciements, les conditions d'optention du permis de construire parfois obscures, etc.

Si ce "plan" de relance économique est appliqué, c'est la désorganisation quasi total du monde du travail assuré, ce qui provoquera l'effet diamétralement opposé.
je te livre un commentaire glané sur Rue89
Par Chamfort (Chef mission humanitaire)



08H06 26/01/2008



merci à Rue89 d'avoir PDFer le rapport Attali.
parcouru en biais, j'ai eu la très forte impression d'un catalogue à la
Prevert où ne manque même pas le Raton laveur si on compte les
Shampouinneuses.
C'est du Chèvre/chou/figue/raisin/carpe/lapin. Il passe du microscope
sur un détail au telescope pour cerner le monde, pas d'échelle, pas de
stratégie.
Immaginons un Général en Chef préparant une guerre, son plan stratégique fait par Attali serait :
- proposition 1 : l'Armée (50 000 hommes) du Général Truc fait ça et ça
- prop 2 : le Soldat machin doit faire ça
- le Régiment truc doit faire ça
- l'escouade bidule ....
Bref un tissu de naiseries car aucune vision stratégique, aucune
analyses des contraintes politiques, économique, sociale. Aucune
propositions remettant en jeux les fondamentaux de nos problèmes :
elitisme, centralisation mentale, parisiannisme, présidentialisme.
Pour avoir froler cette "intelligentzia" parisienne quand je bossais
avec Kouchner, j'ai été saisi de leur méconnaissance TOTALE du monde
réèl et de leur incroyable prétention à en être l'analyste et le
porte-parole.
cf le dessin du Canard où Sarko dit à Attali : "je comprends mieux pourquoi Mitterand a fait tant de conneries".
Sorti à 20 ans Major de polytechnique, Attali est un génie qui pédale
comme un géant... sur un home-trainer, sans avancer!, comme me le
disait un de mes meilleurs patrons : il vaut mieux un con qui court
qu'un génie qui reste assis.
Protégé de Mitterand il avait obtenu à Londres la direction de la BERD
(Banque Euro de reconstruction et developpement) il s'était fait lourdé
comme un malpropre par les anglais terrifiés de ses gaspillages et
incompétences. CE FUT SON SEUL CONTACT AVEC LE REEL, tout ce qu'il sait
et dit du monde n'est que livresque.
Attali s'est permis un caca nerveux contre Pujadas au journal de la 2
sur le nombre de taxis parisiens, s'indignant qu'on travestisse ses
écrits, je suis allé voir, c'est Attali qui mentait. chochote va !
pour mémoire il y a eu aussi un autre superdiplomé "grand manager" qui
avait aussi planté grave la seule structure qu'il avait managé : Alain
MINC et un organisme subventionné sur l'informatisation.
cet élitisme centralisateur parisianiste est ce qui nous fait crever,
je suis sûr que s'ils se suicidaient tous on s'en sortirait mieux;
c'est une allusion à une blague US : "qu'est ce que le début des bonnes
choses ? ": réponse - "50 avocats enchainés au fond de l'océan"

Alors je vais te livrer ma véritable pensée. Attali est un incompétant dangereux.

Voir le profil de l'utilisateur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum